Il viole sa victime en lui enfonçant une bouteille d'eau, il explique s'être senti "obligé" par ses amis

Il viole sa victime en lui enfonçant une bouteille d'eau, il explique s'être senti "obligé" par ses amis

Publié le :

Mardi 20 Juin 2017 - 15:23

Mise à jour :

Mardi 20 Juin 2017 - 15:34
Aux Etats-Unis, dans l'Etat du Tennessee, un jeune homme de 23 comparait depuis lundi pour le viol d'une étudiante, perpétrée avec une bouteille d'eau enfoncée de force dans l'anus de la victime. Il explique avoir agi sous la pression de ses amis, trois autres personnes étant présentes au moment du crime.
© ERIC CABANIS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le procès qui s'est ouvert lundi 19 aux Etats-Unis est suivi et les faits jugés confinent au sordide. Mais l'Amérique attend de voir si la ligne de défense pour le moins "audacieuse" choisie par l'accusé paiera. Brandon E. Banks, une jeune homme de 23 ans et ancien membre de l'équipe de football américain de l'université Vanderbilt dans le Tennessee est poursuivi pour le viol d'une étudiante alors qu'elle était inconsciente. Détail affreux, le viol en question a été commis à l'aide d'une bouteille d'eau enfoncée dans la région anale de la victime. Or, Brandon E. Banks assure que s'il a bien commis les faits qu'il ne peut nier (des photos et des vidéos ont été prises), il a été "forcé" à ces actes par la pression de ses amis, le viol ayant été perpétré en réunion.

Les faits se déroulent en 2013. La victime, dont l'identité a été gardée secrète, a bu un verre en compagnie d'un certain Brannon Vandenburg, lui aussi membre de l'équipe de foot, dans un bar de la ville de Nashville. Elle a ensuite sombré dans l'inconscience. Brandon E. Banks a alors aidé son coéquipier à transporter la victime dans la chambre de Vandenburg. Ils ont été rejoints par un certain Corey Batey, qui a également violé la victime et lui a uriné dessus, et un dernier agresseur, Jaborian McKenzie qui a assisté à la scène visiblement dans l'attente de participer.

Brandon E. Banks assure avoir agi sous la pression de ses camarades, ce qui ne l'a pas empêché de prendre déjà une vingtaine de photos avec son propre téléphone.

Les audiences s'annoncent particulièrement tendues. Deux des violeurs, Vandenburg et Batey, ont été reconnus coupables lors de précédents procès et condamnés à 17 et 15 ans de prison. McKenzie devrait probablement venir témoigner pour accabler l'accusé dans l'espoir de voir ses propres charges allégées, lui qui n'a pas violé la victime tout en participant à l'agression. La victime, qui a déjà déclaré "l’humiliation, la douleur, l’isolement, être réduite à rien d’autre qu’un morceau de chair" devrait aussi venir à la barre.

S'il est reconnu coupable et pleinement responsable de viol aggravé, Brandon E. Banks risque un minimum de 15 ans de prison.

L'accusé risque au moins 15 ans de prison.


Commentaires

-