Ille-et-Vilaine: un train TER percute une voiture à Quédillac, deux octogénaires morts (VIDEO)

Ille-et-Vilaine: un train TER percute une voiture à Quédillac, deux octogénaires morts (VIDEO)

Publié le :

Mercredi 08 Février 2017 - 07:43

Mise à jour :

Mercredi 08 Février 2017 - 07:50
© Charly TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une voiture qui, pour une raison mal déterminée, s'est engagée sur une voie de chemin de fer a été percuté par un train régional. Deux personnes sont mortes, mais l'une a réussi à s'extraire avant l'instant fatal. Le passage à niveau où s'est déroulé le drame est tristement connu de la SNCF.

C'est un accident tragique qui s'est produit mardi 7 en début de soirée sur la commune de Quédillac, dans le département de l'Ille-et-Vilaine. Un train TER de la ligne Saint-Brieuc–Rennes a en effet percuté à pleine vitesse une voiture au passage à niveau. Le bilan est lourd, deux des occupants du véhicule ayant trouvé la mort. Une troisième personne a pu sortir de la voiture avant le choc mortel.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le passage à niveau était ouvert lorsque la Peugeot s'est engagée. Pour une raison encore mal définie, le véhicule s'est mis à rouler sur la voie, pensant sans doute emprunter une voie parallèle aux rails, le chemin de fer traversant d'ailleurs le bourg de la commune.

C'est à 19h10 que le drame va se produire. Le train parti de Saint-Brieuc à 18h29 arrive lancé. La voiture est toujours sur les voies, le choc est inévitable. Miraculeusement, un passager nonagénaire parvient à s'extraire du véhicule au tout dernier moment. Mais les deux auytres occupants du véhicule, un homme de 88 ans et une femme de 87 ans, n'auront pas cette lucidité –ou n'en auront pas le temps. Ils sont morts broyés dans leur véhicule, les images diffusées témoignant de la violence de la collision. Il faudra d'ailleurs une bonne partie de la nuit pour désencastrer le véhicule.

Le train comptait, lui, 14 passagers en plus du chauffeur. Aucun n'a été blessés.

Le passage à niveau de la commune de Quédillac est tristement connu de la SNCF pour son niveau de danger. En 1993, trois personnes étaient mortes dans leur voiture dans un accident similaire. En 2013, un octogénaire avait également été mortellement fauché par le train. Un autre avait été grièvement blessé en 2005 par un TGV Paris-Brest qui lui sectionnera les jambes.

Les deux passages à niveaux de la commune devraient prochainement fermer dans le cadre de travaux de rénovation des voies lancés au début de l'année 2017.

(Voir ci-dessous les images du journal Ouest-France sur les opérations de secours)

La voiture a été percutée par un train TER reliant Saint-Brieuc à Rennes.

Commentaires

-