Ils piègent un homme qui écrit à des adolescentes sur Snapchat et le rouent de coups

Ils piègent un homme qui écrit à des adolescentes sur Snapchat et le rouent de coups

Publié le :

Lundi 26 Février 2018 - 12:44

Mise à jour :

Lundi 26 Février 2018 - 12:48
Un jeune homme de 20 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour avoir passé à tabac un homme qui écrivait des messages salaces à des adolescentes. Il estimait que la victime était un pédophile.
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il aimait visiblement envoyer des messages crus à de jeunes adolescentes. Un goût malsain qui l'a amené à tomber dans un guet-apens et à se faire rouer de coups. Le tribunal correctionnel de Strasbourg a condamné un homme de 20 ans pour avoir frappé sa victime qu'il estimait être pédophile, selon Les Dernières nouvelles d'Alsace qui rapporte les faits samedi 24. L'accusé a visiblement voulu rendre la justice à sa manière. La manière forte en l'occurrence.

L'homme frappé, un majeur, était en effet un habitué des propositions déplacées adressées à des adolescentes sur Snapchat, un réseau de messages et de vidéos éphémères particulièrement populaires chez les utilisateurs les plus jeunes.

Deux hommes, l'accusé et un autre suspect mineur, ayant eu vent de ces pratiques décident de sévir. Ils se font passer pour l'une des jeunes filles recevant les propositions graveleuses et donnent un rendez-vous au pervers pour lui faire payer son comportement.

Lire aussi: Nord: ils traquent un pédophile et le passent lourdement à tabac, ils sont condamnés  

Lors de la rencontre, les choses vont basculer dans la violence pure. Le satyre est passé à tabac par les deux jeunes. Ces derniers, après l'avoir frappé le forcent à appeler la police pour qu'il se dénonce. Ils prennent également son visage ensanglanté en photo et affichent le cliché sur le compte Facebook de la victime (dont on imagine qu'ils se sont fait remettre les identifiants) marquée de l'inscription "je suis pédophile".

Le tribunal a condamné l'homme de 20 ans à quatre mois de prison avec sursis et 1.500 euros de dommages et intérêts. Le second prévenu, âgé de moins de 18 ans, sera jugé ultérieurement par un tribunal pour enfant.

Le jeune homme a été condamné à de la prison avec sursis.


Commentaires

-