Incarcéré pour viols, Tariq Ramadan change d'avocat

Incarcéré pour viols, Tariq Ramadan change d'avocat

Publié le :

Mardi 06 Mars 2018 - 14:52

Mise à jour :

Mardi 06 Mars 2018 - 15:06
Tariq Ramadan est incarcéré depuis le début du mois de février après avoir été mis en examen pour des viols dont il est suspecté. En pleine affaire, le personnage sulfureux a décidé de changer d'avocat. C'est maintenant Emmanuel Marsigny qui sera chargé de le défendre.
© SIA KAMBOU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que l'affaire dont il fait l'objet se poursuit, Tariq Ramadan a décidé de changer d'avocat. Jusqu'ici il était défendu par Yassine Bouzrou et son associée Julie Garnier.

Selon L'Express ce mardi 6, c'est dorénavant Me Emmanuel Marsigny qui défendra le personnage sulfureux mis en examen et actuellement incarcéré pour viols.

A voir aussi: Tariq Ramadan - le juge ordonne une nouvelle expertise médicale d'ici le 30 mars

La décision n'est cependant pas encore officielle comme l'a souligné une source proche du dossier. Mais elle pourrait l'être "très prochainement". Emmanuel Marsigny est un avocat pénaliste renommé qui a par exemple plaidé dans l'affaire des biens mal acquis ou des emplois fictifs de la mairie de Paris.

Ce changement de défenseur assez inattendu serait dû aux relations assez tendues entre les soutiens de Tariq Ramadan et Me Yassine Bouzrou.

"Ils (le comité de soutien de Tariq Ramadan) sont très critiques à son encontre car il a toujours refusé de collaborer directement avec eux. Ils voulaient également une défense plus médiatique et incarnée sur les plateaux de télévision", a indiqué une source proche de l'affaire. Cependant Me Bouzrou n'a jamais voulu aller dans leur sens. Un nouvel avocat sera donc, peut-être, synonyme d'une nouvelle stratégie de défense.

Tariq Ramadan a été mis en examen vendredi 2 février dernier à Paris et directement placé en détention provisoire et ce malgré un état de santé préoccupant.

Il est accusé de viol par deux femmes: Henda Ayari, la première d'entre elles à avoir porté plainte, et une autre qui a jusqu'ici voulu garder l'anonymat. Les faits remonteraient à 2012 et 2009.

L'universitaire suisse a toujours nié les faits, et ce même durant les confrontations avec les deux plaignantes.

Ça n'est pas encore officiel mais Tariq Ramadan pourrait avoir un nouvel avocat "très prochainement".


Commentaires

-