Incendie de La Charcuterie bordelaise: l'entrepôt de 6.000 m² part en fumée

Pas de victime

Incendie de La Charcuterie bordelaise: l'entrepôt de 6.000 m² part en fumée

Publié le :

Vendredi 17 Février 2017 - 13:56

Mise à jour :

Vendredi 17 Février 2017 - 14:02
La Charcuterie bordelaise, un entrepôt agroalimentaire de 6.000 m² situé en banlieue de Bordeaux, a été totalement ravagée par les flammes dans la nuit de jeudi à ce vendredi. Les pompiers sont parvenus à maîtriser l'incendie après de longues heures de travail. L'entreprise avait rouvert début février après avoir été fermée suite à la détection de traces de listeria.
©Frédéric Bisson/Flickr

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

  
-A +A

Un important incendie a totalement détruit La Charcuterie bordelaise, une entreprise agroalimentaire basée à Villenave-d’Ornon, dans la banlieue bordelaise. L'incendie s'est déclaré dans soirée de jeudi 16 mais n'a pu être maîtrisé que tôt ce vendredi 17. Et les soldats du feu étaient encore présents sur les lieux dans la matinée de ce vendredi, vérifiant notamment qu'aucun foyer résiduel ne subsistait.

L'incendie a débuté à 19h30 jeudi, dévorant les quelque 6.000 m² d'entrepôt de La Charcuterie bordelaise. Un brasier d'une grande ampleur qui a nécessité l'intervention de 80 pompiers et la mobilisation de sept lances à eau. Malgré ces moyens, ce n'est qu'à 3h, après près de 8 heures de lutte, que le sinistre a été maîtrisé et seulement à 6h qu'il a été déclaré "éteint".

On ignorait encore ce vendredi à la mi-journée quelles pouvaient être les origines de ce sinistre. Une enquête a été ouverte.

Par chance, personne ne se trouvait à l'intérieur de l'entrepôt -totalement détruit- au moment du sinistre. Cet incendie est cependant un coup dur pour l'entreprise et ses 70 salariés qui se retrouvent au chômage technique. Cela alors que La Charcuterie bordelaise avait rouvert ses portes au début du mois de février, après une fermeture administrative.

La préfecture avait fait fermé les lieux suite à la découverte de la bactérie listeria dans des rillettes de canard, relevant notamment des manquements graves à la réglementation relative à la sécurité des denrées alimentaires. La direction avait contesté ces conclusions et obtenu la réouverture le 1er février. Elle estimait que cette situation lui avait causé un préjudice de trois millions d'euros.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
L'incendie s'est déclaré à 19h30 jeudi et n'a été officiellement éteint qu'à 6h vendredi (illustration).

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

Identifiez-vous pour poster des commentaires