Incendie de Notre-Dame: crainte d'intoxication au plomb pour les enfants et femmes enceintes

Incendie de Notre-Dame: crainte d'intoxication au plomb pour les enfants et femmes enceintes

Publié le :

Mardi 04 Juin 2019 - 12:18

Mise à jour :

Mardi 04 Juin 2019 - 12:25
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant vivant sur l'île de la Cité présente un taux de plomb dans l'organisme supérieur à la normale, qui pourrait être lié à l'incendie de Notre-Dame. Les autorités sanitaires invitent les femmes enceintes et les plus jeunes à se faire tester.

Un seul cas a été recensé pour l'instant, mais la concomitance avec l'incendie de Notre-Dame de Paris a poussé l'Agence régionale de santé à prendre des mesures de précaution. Les femmes enceintes et jeune enfants vivant sur l'île de la Cité, où trône la cathédrale, sont invités à faire vérifier leur taux de plomb dans l'organisme.

L'incendie a en effet ravagé la toiture et la flèche de l'édifice, laquelle était en grande partie faite de plomb. Des relevés ont été menés aux alentours de Notre-Dame de Paris et ont exclu la possibilité d'une contamination au plomb par voies aériennes, néanmoins, des valeurs hétérogènes, pour certaines élevées, ont été constatées dans les sols à proximité et dans certains locaux administratifs.

Voir: L'architecte chargé de Notre-Dame appelle à refaire la flèche "à l'identique"

Des opérations de dépollution ont été lancées, mais l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France a indiqué lundi 4 qu'un cas d'enfant présentant un taux supérieur au seuil réglementaire avait été identifié. Pour l'instant, rien ne permet d'affirmer que ce cas est lié à l'incendie de Notre-Dame et l'enfant ne nécessite même pas de prise en charge thérapeutique autre qu'une surveillance, mais le principe de précaution prime.

L'intoxication au plomb, ou saturnisme, peut provoquer des dommages graves du système nerveux, de la moelle osseuse et des reins, et ce longtemps après l'exposition. Elle est particulièrement grave chez les plus jeunes (moins de six ans) car "le corps de l'enfant est en pleine croissance et absorbe le plomb plus facilement. Même de faibles doses absorbées sur une période prolongée peuvent provoquer des retards intellectuels et physiques irréversibles", précise le site de l'Assurance maladie.

Chez les femmes enceintes, le plomb peut traverser le placenta et atteindre le fœtus, et ainsi provoquer des retards de développements, des accouchements prématurés ou des fausses-couches.  

Lire aussi:

Cinq morts dans un Ehpad près de Toulouse: une intoxication alimentaire confirmée

Les autorités sanitaires redoutent une contamination au plomb suite à l'incendie de Notre-Dame.


Commentaires

-