Incendie à Noyon: un homme tué, une femme et son enfant sautent du troisième étage

Incendie à Noyon: un homme tué, une femme et son enfant sautent du troisième étage

Publié le :

Samedi 25 Février 2017 - 17:39

Mise à jour :

Samedi 25 Février 2017 - 17:46
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un incendie s'est déclenché dans la nuit de vendredi à ce samedi dans un immeuble de Noyon (Oise). Un homme est mort tandis qu'une femme et son enfant sont gravement blessés après s'être défenestrés du troisième étage. Une enquête a été ouverte.

Un mort et deux blessés graves. C'est le bilan provisoire d'un incendie qui s'est déclaré dans la nuit de vendredi 24 à ce samedi 25 à Noyon dans l'Oise.

Le sinistre a eu lieu dans un immeuble de la rue du Maréchal Weygand vers 3h, révèle Le Courrier Picard. Selon les premiers élément, le feu aurait pris au rez-de-chaussé, piégeant une partie des habitants et provoquant des émanations de fumées qui se sont répandues par la suite à travers les étages via la cage d'escalier.

C'est également au rez-de-chaussé qu'a été découvert le corps d'un homme d'une cinquantaine d'années. Se sentant piégés par les flammes et la fumée au troisième étage de cet immeuble géré par un bailleur social, une mère et son enfants se sont défenestrés. Gravement blessés, ils ont été hospitalisés, de même que 23 autres personnes légèrement blessées ou intoxiquées.

On ignorait encore ce samedi quelle était l'origine de l'incendie. Une enquête a été ouverte et confiée aux gendarmes de la compagnie de Compiègne et de la section de recherches d’Amiens. Elle devra notamment déterminé s'il s'agit ou non d'un acte criminel.

Si le bilan est lourd, les dégâts sont en revanche limités. Selon le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) de l’Oise, l'incendie en lui même n'était pas particulièrement violent ou dangereux. Mais la panique aurait gagné les habitants, faisant faire les mauvais choix à certains.

Selon les pompiers, l'incendie n'était pas particulièrement dangereux mais les habitants ont pris peur.

Commentaires

-