Incendie d'une maison dans le Lot-et-Garonne: quatre corps retrouvés dans les décombres [MAJ]

Incendie d'une maison dans le Lot-et-Garonne: quatre corps retrouvés dans les décombres [MAJ]

Publié le :

Vendredi 17 Novembre 2017 - 19:46

Mise à jour :

Samedi 18 Novembre 2017 - 14:00
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A Bazens, dans le Lot-et-Garonne, une maison de bois avec une famille de quatre personnes à l'intérieur s'est embrasée vendredi matin. Les sauveteurs ont retrouvé deux corps calcinés. De leur côté, les enquêteurs n'écartent pas la piste du drame conjugal. [Mise à jour 13h53: quatre corps ont finalement été retrouvés].

Ce vendredi 17 au matin, très tôt, une maison en bois située à Bazens dans le Lot-et-Garonne a pris feu avec une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants) à l'intérieur.

Les sauveteurs étaient à pied d'œuvre toute la journée et ils ont retrouvé deux corps calcinés vers 16h ainsi que des armes à feu en fouillant les décombres.

Le procureur de la République a annoncé dans l'après-midi que les deux cadavres retrouvés pourraient être ceux d'un adulte et d'un enfant. Il a aussi expliqué que les enquêteurs considéraient comme "peu probable" la thèse du drame accidentel.

[Mise à jour 13h53]: Ce sont finalement quatre victimes carbonisées qui ont été retrouvées dans la maison.

De plus, en fouillant la maison et les alentours, les forces de l'ordre ont aussi retrouvé deux bidons d'essence. Les trois véhicules appartenant à la famille n'avaient eu pas bougé de leurs emplacements devant le domicile.

Si, ce vendredi soir, aucune piste n'est encore écartée, les premiers éléments semblent indiquer "un possible drame conjugal".

Les autorités n'ont pas confirmé que les quatre membres de la famille étaient dans la maison au moment du drame. Les enquêteurs sont encore à la recherche des deux autres corps.

Mais selon Sud Ouest, les enfants n'ont pas été présentés à l'école du village où ils sont scolarisés ce vendredi matin. Le père est moniteur de sport dans une prison. En dépression, il était en arrêt maladie depuis peu de temps. La mère de son côté travaillerait elle à la piscine municipale de Nérac.

Un périmètre de sécurité a été dressé autour de la maison incendiée et un important dispositif de recherches, avec notamment une trentaine de pompiers, a été mis en place.

Après l'incendie d'une maison à Bazens dans le Lot-et-Garonne, les enquêteurs n'excluent pas la thèse d'un possible drame familial. (Illustration)

Commentaires

-