Inceste et fellations forcées: les 2 petits garçons abusés par le père, la mère et la grand-mère

Perversion

Inceste et fellations forcées: les 2 petits garçons abusés par le père, la mère et la grand-mère

Publié le :

Vendredi 01 Juin 2018 - 12:15

Mise à jour :

Vendredi 01 Juin 2018 - 12:26
Jeudi, un couple et une grand-mère sont passés en comparution immédiate, accusés par deux petits garçons d'actes incestueux avec fellations et baisers forcés sur les parties génitales. L'audience a été renvoyée.
©Tjook/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les dérives possibles de cette famille incestueuse font froid dans le dos. C'est un petit garçon de la famille qui a levé un voile sur l'horreur en avouant tout à l'assistante de vie familiale qui suivait ces habitants de Magnanville (département des Yvelines) dont le foyer était suivi pour de sérieuses carences sociales, comme le rapporte 78actu.

En début d'année, l'enfant livre un récit à peine croyable. Lui et son frère –les deux enfants ont six et huit ans– subiraient les perversions sexuelles imposées par leurs parents, un couple d'une trentaine d'années. Mais à ce contexte déjà difficile vient se rajouter une troisième personne, la grand-mère maternelle, une sexagénaire, qui aurait participé aussi aux atteintes sexuelles sur les petits.

Derrière la porte du foyer, les deux garçonnets auraient été forcés de se livrer à des fellations imposés par leurs ascendants. Le père est accusé d'avoir violenté seulement le plus jeune tandis que les deux femmes, elles, auraient fait subir fellations et baisers sur le sexe aux deux petites victimes.

Lire aussi: Thionville: le surveillant pédophile violait les "filles déjà formées", audience insoutenable pour un juré

Suite à ce terrible déballage, une enquête est lancée à la Sûreté départementale. Malgré les problèmes sociaux de la famille, le casier judiciaire des trois adultes accusés est en effet vierge. Les trois ont finalement été arrêtés et placé en garde à vue avant d'être présentés à un juge dans le cadre d'une comparution immédiate. Ils bénéficieront finalement d'un délai pour préparer leur défense et l'audience a été renvoyée au 10 juillet.

Dans l'attente, les trois suspects ont été placés en détention provisoire.

Le petit garçon a détaillé les sévices sexuels imposés par sa famille.

Commentaires

-