Inde: des villageois massacrent des chiens errants après des attaques d'enfants

Inde: des villageois massacrent des chiens errants après des attaques d'enfants

Publié le :

Mercredi 02 Mai 2018 - 15:35

Mise à jour :

Mercredi 02 Mai 2018 - 15:43
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En Inde, des villageois menaient des opérations punitives sur des chiens errants mardi pour venger les 14 enfants qui ont été tués par des canidés depuis le début de l’année. Une dizaine de chiens ont été battus à mort.

La colère populaire s'est emparée du village de Khairabad, dans l'État d'Uttar Pradesh, au nord de l'Inde. Des villageois indiens en colère ont tué une dizaine de chiens errants en représailles à la mort d'enfants tués par des canidés, ont savoir les médias locaux ce mercredi 2.

Selon The Times of India, les attaques de chiens errants ont coûté la vie à pas moins de 14 enfants de ce village depuis le début de l'année. Mardi 1er, trois enfants de moins de douze ans ont succombé à des agressions de canidés dans des incidents séparés alors qu'ils aidaient à la récolte des mangues en dehors du village.

"Alors que nous étions préoccupés par les animaux sauvages tels que le tigre ou le léopard, nous commençons à demander de l'aide pour repérer les meutes de chiens errants. Nous n'autorisons pas les enfants à s'aventurer seuls dans la nuit. Des membres âgés de la famille se relayent pour surveiller les villages avec des bâtons", a expliqué un villageois au quotidien.

Lire aussi - Inde: 30 morts dont 27 enfants dans un accident d'autocar

Excédés, les villageois ont décidé de se faire justice eux-mêmes bien que la législation indienne n'autorise pas d'abattre les chiens errants. En représailles, ils ont tué une dizaine de chiens, dont certains ont été battus jusqu’à la mort.

"Notre enquête a révélé que les enfants étaient seuls au moment des attaques", a déclaré Sureshrao A. Kulkarni, chef de la police du district de Sitapur, confirmant le massacre des canidés. Une équipe de vétérinaires et de garde-forestiers se trouve désormais sur place pour tenter de reprendre le contrôle de la situation.

Selon les premières constatations de l’enquête, la fermeture d’un abattoir de la région pourrait expliquer cette agressivité chez les chiens errants. En effet, les chiens se nourrissaient des carcasses d'animaux abandonnés et n'ont depuis plus de source de nourriture régulière.

On estime que l'Inde compte une trentaine de millions de chiens errants. Près de 17 millions de cas de morsures sont signalés chaque année.

Excédés, les villageois ont décidé de se faire justice eux-mêmes en Inde.


Commentaires

-