Indonésie: la police utilise un serpent pour faire avouer un suspect (vidéo)

Indonésie: la police utilise un serpent pour faire avouer un suspect (vidéo)

Publié le :

Lundi 11 Février 2019 - 20:24

Mise à jour :

Lundi 11 Février 2019 - 20:27
©Steve Slater/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La vidéo d'un homme, suspecté d'être un voleur de téléphones portables, a fait le tour des réseaux sociaux ce lundi 11 février. On y voit des policiers indonésiens l'interroger en lui faisant peur avec un serpent pour le faire avouer.

La police indonésienne était au cœur du scandale ce lundi après la publication sur Internet d'une vidéo montrant l'interrogatoire aux techniques très controversées d'un homme, suspecté du vol de plusieurs téléphones portables.

Les images, filmées dans un commissariat de Papouasie, montrent un jeune homme menotté les mains dans le dos, assis au sol et avec un serpent au tour du coup.

Un agent lui agite la tête du serpent devant le visage pour lui faire peur, tout en lui demandant combien de téléphones il a volé.

L'individu finit par avouer en hurlant, transi de peur, "seulement deux fois".

Selon Reuters, un homme hors-champ a menacé le voleur présumé de lui mettre le serpent dans la bouche et dans son pantalon, juste avant qu'il n'avoue.

Lire aussi: la chasse aux sorcières fait régner la terreur sur les Hautes-Terres de Papouasie

La vidéo a vite fait le buzz sur les réseaux sociaux. Si bien que le chef de la police de la région de Jayawijaya et le porte-parole de celle de Papouasie ont dû s'exprimer devant la presse, s'excusant pour ces méthodes mais assurant que jamais l'intégrité physique du suspect n'avait été mise en cause, le serpent étant apparemment non venimeux.

"Institutionnellement, nous ne reconnaissons pas une méthode d’interrogatoire aussi peu professionnelle, et nous garantissons qu’une telle méthode inhumaine ne se reproduira plus à l’avenir", a déclaré la police de Papouasie.

Selon Veronica Koman, avocate spécialisée dans la défense des droits de l'homme, cette "technique" d'interrogatoires a déjà été utilisée et est un moyen pour les forces de l'ordre de terroriser le peuple papou, victime d'actes de violences racistes.

Des policiers indonésiens se sont excusés après avoir utilisé un serpent pour faire avouer à un suspect qu'il avait volé des téléphones. (Illustration)

Commentaires

-