Intempéries dans le Sud-est: 17 morts dans les Alpes-Maritimes

Intempéries dans le Sud-est: 17 morts dans les Alpes-Maritimes

Publié le :

Dimanche 04 Octobre 2015 - 09:07

Mise à jour :

Dimanche 04 Octobre 2015 - 12:29
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des pluies torrentielles se sont abattues dans le Sud-est de la France, notamment dans les Alpes-Maritimes. Le bilan humain, qui s'élève pour l'heure à 17 victimes, n'est pas définitif.

C'est un véritable déluge qui s'est abattu dans la nuit de samedi 3 à ce dimanche sur la Côte d'Azur. Les intempéries ont fait 17 morts et 4 disparus, selon le dernier bilan annoncé en ce début de soirée. 

"Le bilan n'est pas encore complet, c'est dire l'intensité de ce qui s'est produit", a déclaré François Hollande sur place, à Biot, aux côtés notamment du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. "Dans ces moments, il faut que nous soyons rapides, efficaces et coordonnés", a également déclaré le président en rencontrant des sinistrés.

Il a également annoncé que l'état de catastrophe naturelle sera proclamé dès mercredi en Conseil des ministres, et que les indemnisations aux sinistrés seront versées "dans un délai de trois mois" ainsi que la création d'un fonds d'indemnisation pour les collectivités locales.

Les crues provoquées par les orages se sont déversées dans les rues de Nice et Cannes, jusque sur la Promenade des Anglais. Les témoignages des habitants sinistrés font état de scène d'apocalypse.

En deux jours, la zone littorale aura reçue l’équivalent en pluie d’un mois d’octobre moyen, soit 10% des précipitations annuelle, a calculé la mairie de Nice.

Trois personnes âgées ont péri noyées dans une maison de retraite de la commune de Biot, près d'Antibes. A Cannes, une femme d'une soixantaine d'années a été trouvée morte près d'un parking. Trois autres victimes, d'une même famille, ont été découvertes dans leur voiture à Vallauris-Golfe-Juan en tentant de traverser un tunnel. Les corps sans vie de cinq personnes sont recherchés dans les parkings de deux immeubles de Mandelieu-la-Napoule. Une personne est morte empalée dans un camping d'Antibes. Les circonstances des autres décès ne sont pas encore connues.

Les secours ont le plus grand mal à accéder aux zones sinistrées, laissant craindre que le bilan humain ne soit toujours pas définitif. Des structures d’accueil d’urgence ont été ouvertes dans les communes sinistrées et des renforts de secours demandés au-delà du département. De gros dégâts matériels sont aussi à craindre alors que quelque 35.000 foyers étaient encore privés d’électricité, dont 14.000 à Cannes. Les équipes d'EDF sont à pied d'œuvres pour tenter de rétablir le courant au plus vite. Les réseaux routiers et ferroviaires sont en très perturbés ce dimanche matin.

François Hollande a exprimé ce dimanche "la solidarité de la Nation" après les intempéries qui se sont abattues dans la nuit de samedi. Le président de la République "remercie les élus et les acteurs du secours qui se sont pleinement mobilisés ces dernières heures" et "adresse aux familles et aux proches des victimes ses sincères condoléances", a précisé l'Elysée, dans un communiqué.

De son côté, le Premier ministre français Manuel Valls, en déplacement au Japon, a lui exprimé sa "profonde émotion" et son "soutien aux familles endeuillées". 

 

Des trombes d'eau sont tombées sur les Alpes-Maritimes dans la nuit de samedi 3 à ce dimanche provoquant le décès de 16 personnes.

Commentaires

-