Irak: l'Etat islamique détruit des trésors architecturaux au musée de Mossoul (VIDEO)

Irak: l'Etat islamique détruit des trésors architecturaux au musée de Mossoul (VIDEO)

Publié le 27/02/2015 à 08:58 - Mise à jour à 17:43
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Les djihadistes de l'Etat islamique ont détruit des œuvres d'art du musée de Mossoul. La destruction des ces trésors architecturaux est une perte inestimable pour le patrimoine de l'humanité.

Les exactions commises par le groupe Etat islamique semblent ne pas avoir de limites. Après avoir fait montre d'une barbarie sans précédent lors d'exécutions publiques, de décapitations et de crucifixions, les djihadistes s'attaquent désormais à l'art et à la culture.

Dans une vidéo de propagande récemment mise ne ligne par le groupe terroriste, on voit une poignée de ses membres détruire des trésors architecturaux préislamique du musée de Mossoul, grande ville du nord de l'Irak et bastion de l'EI depuis juin 2014.

Sur les images, on peut voir des militants de groupes islamistes frapper à coup de masse et jeter au sol des statues et des frises d'une valeur inestimable datant de la période assyrienne (civilisation antique mésopotamienne) et hellénistiques. Sur un autre extrait, un perforateur est utilisé pour défigurer un taureau ailé à tête d'homme, sur le site archéologique de la porte de Nergal à Mossoul.

Selon les djihadistes, ces œuvres font l'objet d'idolâtrie qui serait contraire aux préceptes de l'islam. "Fidèles musulmans, ces sculptures derrière moi sont des idoles pour les peuples d'autrefois qui les adoraient au lieu d'adorer Dieu", déclare un djihadiste en s'adressant à la caméra. Et d'ajouter: "les soi-disant Assyriens, Akkadiens et d'autres peuples avaient des dieux pour la pluie, pour les cultures, pour la guerre".

Des images qui ne sont pas sans rappeler la tragique destruction des Bouddhas de Bamiyan par les talibans en Afghanistan en 2001. Irina Bokova, membre de l'UNESCO a dénoncé "cette attaque qui est bien plus qu'une tragédie culturelle".

Dans les premiers mois de l'instauration du califat de l'Etat islamique à cheval entre la Syrie et l'Irak en juin 2014, la contrebande d'objets archéologiques s'était révélée une source de revenus considérable pour l'organisation terroriste. L’ONU a adopté au début du mois une résolution visant à freiner le trafic d’antiquités provenant de pillages.

(Voir ci-dessous la vidéo de propagande de l'Etat islamique)

 

Auteur(s): MM


PARTAGER CET ARTICLE :


Les djihadistes de l'Etat islamique détruisent des œuvres d'art à Mossoul (Irak).

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-