Isère: le directeur d'école accusé de viols sur élèves reconnaît les faits

Isère: le directeur d'école accusé de viols sur élèves reconnaît les faits

Publié le :

Mardi 24 Mars 2015 - 11:38

Mise à jour :

Mardi 24 Mars 2015 - 20:41
©Jean-Paul Pelissier/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Un directeur d'école primaire, placé en garde à vue lundi 23 dans l'Isère suite à de graves accusations de viols sur deux de ses élèves, âgées de six ans et demi seulement, a reconnu les faits. Cet homme déjà condamné pour des faits de pédophilie aurait agi à l'intérieur même de sa classe de CP, durant les heures de cours.

Avec leurs mots d'enfants, les deux petites victimes ont décrit des actes de fellation. C'est grâce au témoignage de deux élèves de six ans et demi qu'un directeur d'école primaire de Villefontaine, dans l'Isère, a pu être interpellé et être placé en garde à vue lundi 23. L'enseignant de 45 ans, qui est par ailleurs un récidiviste déjà condamné pour pédophilie, est soupçonné d'avoir violé au moins deux enfants de sa classe de CP entre décembre et mars dernier.

Après 24 heures de garde à vue, l'homme a reconnu les faits, a annoncé mardi soir le parquet de Vienne. Il sera présenté ce mercredi à un juge d'instruction. Neuf plaintes correspondant à neuf élèves de la classe de cet enseignant ont été enregistrées, a précisé le procureur de la République, Matthieu Bourrette, dans un communiqué. 

Le suspect avait organisé des "ateliers du goût" pour parvenir à ses fins. Tout à tour, il faisait venir les très jeunes enfants de sa classe au fond de la salle où, caché aux yeux des autres par un paravent, il leur bandait les yeux sous prétexte de leur faire goûter à l'aveugle des aliments.

"Durant ces ateliers, il aurait proposé à des enfants de leur bander les yeux pour leur faire avaler et ingérer un certain nombre de choses qu'ils devaient reconnaître. Les deux petites filles auraient décrit quelque chose qui pourrait s'apparenter à un sexe", a expliqué Matthieu Bourrette cité par BFMTV. Lors d'une perquisition à son domicile, les gendarmes ont découvert un film ainsi que des images à caractère pédopornographique. 

Des accusations extrêmement graves pour lesquels le suspect risque jusqu'à 20 ans de réclusion, d'autant qu'il serait en situation de récidive. Il avait ainsi déjà été condamné en 2008 pour des faits de pédophilie et avait alors écopé de six mois de prison avec sursis, mise à l'épreuve et obligation de soins pour recel d'images pédopornographiques.

Pour autant, sa peine ne semble avoir été assortie d'aucune interdiction d'exercer un travail en relation avec des enfants et l'académie de l'Isère, département où il a emménagé il y a trois ans seulement, n'était pas au courant de ce passif judiciaire. A Villefontaine, les parents d'élève sont sous le choc. Les investigations continuent pour vérifier la véracité des faits et déterminer si d'autres enfants ont pu également être victimes de ces agissements.

 

 

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :


L'enseignant avait déjà été condamné en 2008 pour des faits de pédophilie.

Fil d'actualités




Commentaires

-