Isère: l'homme suspecté d'avoir égorgé sa compagne déjà condamné pour meurtre

Isère: l'homme suspecté d'avoir égorgé sa compagne déjà condamné pour meurtre

Publié le :

Jeudi 11 Avril 2019 - 07:24

Mise à jour :

Jeudi 11 Avril 2019 - 07:26
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un sexagénaire soupçonné d'avoir tué sa compagne à Vienne avait déjà été condamné pour meurtre dans le passé. En 2001, il avait tué son épouse à Saint-Etienne.

 

L'information fait froid dans le dos. L'homme de 65 ans, suspecté d'avoir égorgé sa compagne octogénaire et d'avoir tenté d'étrangler une voisine à Vienne en Isère dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, avait déjà un lourd passé judiciaire. En effet, selon Le Dauphiné libéré, il avait été condamné pour meurtre à 2003 à Saint-Etienne dans la Loire.

"Le 6 septembre 2001, il avait étranglé sa compagne de l’époque, le soir de son anniversaire, après une journée de beuverie, dans leur appartement de la rue des Armuriers à Saint-Etienne. Cet ancien facteur avait ce soir-là 3,30 grammes d’alcool dans le sang. Deux ans plus tard, il avait écopé de douze années de réclusion criminelle", précise le quotidien.

Lundi 8, avant son interpellation, l'individu avait tenté d'étrangler sa voisine de pallier, une dame âgée de 72 ans, à qui il avait infligé plusieurs coups de couteau à la main. La victime avait été prise en charge par les secours. Hospitalisée, ses jours ne sont plus en danger. Egalement prévenus, les policiers étaient venus interpeller l'agresseur qui résidait dans l'appartement du dessus.

Lire aussi - Isère: il égorge sa femme et tente de tuer sa voisine

En entrant dans le logement, les forces de l'ordre avaient fait un macabre découverte. Au sol, gisait la compagne de l'individu interpellé baignant dans une mare de sang. La femme de 86 ans avait été égorgée. 

L'autopsie pratiquée sur le corps de la victime a permis de déterminer qu'elle avait succombé à plusieurs coups de couteau dont certains ont été porté à la gorge et à l'abdomen. Le décès aurait eu lieu dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5. "Depuis cette terrible nuit, le sexagénaire serait resté dans l’appartement, sortant parfois, et dormant à côté de sa compagne", précise le journal.

En garde à vue, l'individu a expliqué avoir agi ainsi car il était ivre et été exaspéré par les reproches de sa compagne.

Voir:

 Indre-et-Loire: il égorge son ex-copine et se suicide

Un homme, recherché pour violences conjugales, retrouvé égorgé au Cannet

Angers: un détenu tente d'égorger un surveillant avec une lame de rasoir

Un sexagénaire soupçonné d'avoir tué sa compagne à Vienne avait déjà été condamné pour meurtre dans le passé.


Commentaires

-