Isère: un enfant de 20 mois retrouvé errant en pyjama dans la rue au petit matin

Isère: un enfant de 20 mois retrouvé errant en pyjama dans la rue au petit matin

Publié le :

Mercredi 08 Février 2017 - 14:45

Mise à jour :

Mercredi 08 Février 2017 - 14:49
©Witt/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un enfant a été découvert à l'aube mercredi, errant dans une rue de la commune de Tullins, en Isère. Pris en charge par les gendarmes, il aurait quitté le domicile familial car la porte n'aurait pas été fermée correctement par son père le matin.

La négligence parentale aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Heureusement, il n'en a rien été. Un nourrisson a été récupéré dans la rue mercredi 8 à 6h du matin dans la commune de Tullins dans le département de l'Isère. Il avait visiblement échappé à la surveillance de ses parents, et en avait profité pour prendre la clé des champs.

Le jour ne s'était pas encore levé lorsque les gendarmes sont prévenus par un riverain de la présence d'un très jeune enfant, à proximité d'une agence postale de cette commune d'un peu plus de 7.600 habitants. Arrivés sur les lieux, les militaires récupèrent le bambin, âgé seulement de 20 mois. Il n'arrive cependant pas à l'identifier: l'enfant est en pyjama, ne s'exprime pas et n'est porteur d'aucun élément permettant de l'identifier.

Mais, dans la foulée de la découverte, les gendarmes reçoivent l'appel d'une mère affolée annonçant que son enfant a disparu du domicile familial. Tout finit donc bien, l'enfant retrouvant rapidement son domicile, en toute sécurité.

Reste la question: comment de tels faits ont-ils été rendus possibles? D'après les premiers éléments de l'enquête, et basés sur le témoignage de la mère, la négligence aurait surtout été commise par le mari. Celui-ci a en effet quitté très tôt le domicile familial pour partir au travail. Il aurait tout simplement… mal fermé la porte. Le bambin devant être d'une nature plutôt aventureuse, il aurait alors profité de cette porte entrebâillée pour découvrir le monde à commencer par sa propre rue… et sans doute un peu au-delà. Provoquant au passage une grosse frayeur chez lui!

Ce sont les gendarmes qui ont pris en charge l'enfant avant qu'il ne soit rendu à sa mère.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-