Israël: un père chrétien soupçonné d'avoir tué sa fille qui voulait se convertir à l'islam par amour

Israël: un père chrétien soupçonné d'avoir tué sa fille qui voulait se convertir à l'islam par amour

Publié le :

Jeudi 20 Juillet 2017 - 15:56

Mise à jour :

Jeudi 20 Juillet 2017 - 16:13
Un chrétien israélien est soupçonné d'avoir assassiné sa fille de 17 ans car elle voulait se convertir à l'islam par amour pour son petit-ami. Il a été mis en examen dimanche dernier.
©Morebyless/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle a été diplômée la veille de sa mort. Un homme israélien de confession chrétienne a été mis en examen dimanche 16. Il est soupçonné d'avoir assassiné sa fille car elle souhaitait se convertir à l'islam par amour pour son petit-ami musulman rapporte le Jérusalem Post. La défense conteste cette version des évènements et fustige un manque de preuves.

Le drame s'est déroulé lundi 13, la jeune femme a été retrouvée assassinée de plusieurs coups de couteau à son domicile, à Ramla, dans le centre d'Israël.

Les parents considéraient cette relation comme "une insulte à l'honneur de la famille" rapporte le quotidien israélien Haaretz. La jeune fille aurait déjà été menacée et frappée pour qu'elle mette fin à sa relation amoureuse en mai dernier et avait fui le domicile familial pour se réfugier chez la mère de son petit-ami. Elle avait accepté de revenir chez elle après s'être entretenue avec un médiateur des services sociaux.

Des manifestations ont été organisées à Ramla après la mort de l'adolescente pour dénoncer l'inaction des autorités, "l'école avait connaissance du problème, les voisins avaient connaissance du problème. Elle avait prévenu la police de la situation une semaine avant son décès" a déclaré au Washington Post Samah Salaime, la fondatrice et directrice de l'Arab Women in the Center, une organisation qui a pour but de défendre les droits des femmes à Ramla, Lod et Jaffa.

La députée Aida Touma-Sliman, présidente de la commission du Statut des femmes et de l'Egalité des sexes de la Knesset (le Parlement israélien) a alerté sur le fait que depuis le début de l'année, une quinzaine de femmes avaient été tuées aux environs de Ramla. 

L'adolescente a été assassinée de plusieurs coups de couteau. (Illustration)


Commentaires

-