Ivre, il se fait retirer son permis et revient à la gendarmerie avec une arme

Ivre, il se fait retirer son permis et revient à la gendarmerie avec une arme

Publié le :

Mercredi 09 Mai 2018 - 12:05

Mise à jour :

Mercredi 09 Mai 2018 - 12:15
Un sexagénaire s'est fait retirer son permis par des gendarmes dimanche après avoir conduit en état d'ivresse à Sèvremoine, dans le Maine-et-Loire. L'homme, ivre et visiblement énervé, s'est rendu à la gendarmerie quelques heures après muni d'un revolver.
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il n'était visiblement pas content d'avoir perdu son permis. Un sexagénaire a été convoqué vendredi 11 au tribunal correctionnel d'Angers, dans le Maine-et-Loire, pour y être jugé en comparution immédiate.

Tout a commencé dimanche 6 lorsque l'homme a été arrêté lors d'un contrôle routier de gendarmerie dans la nouvelle commune de Sèvremoine (anciennement appelée Saint-Macaire-en-Mauges) selon Ouest-France. Les militaires ont alors constaté que l'automobiliste avait plus de 1,7 gramme d'alcool par litre de sang.

Pour rappel, la limite autorisée s'élève à 0,5 gramme d'alcool par litre de sang: l'homme était donc bien au-delà. Les gendarmes lui ont retiré son permis sur le champ et l'ont raccompagné jusqu'à son domicile.

A voir aussi: Ivre, il tire un feu d'artifice devant la prison de son fils pour son anniversaire

Sauf que le chauffard n'a pas voulu en rester là. Environ deux heures plus tard, il a décidé de se rendre à la gendarmerie de Sèvremoine à vélo pour exprimer son mécontentement.

Toujours ivre mais cette fois-ci armé d'un revolver, l'homme n'a pas pu rentrer dans les locaux, ceux-ci étant verrouillés. Le voyant hurler à l'extérieur du bâtiment, un militaire est venu à sa rencontre et c'est à ce moment que l'homme a brandi son arme en l'air avant de partir.

Les gendarmes l'ont finalement arrêté lundi 7 au matin à son domicile. En fouillant celui-ci, ils ont découvert trois armes: des revolvers et carabines.

Il a ensuite été placé en garde à vue et écroué. Vendredi 11, il sera jugé en comparution immédiate pour conduite sous l'emprise d'un état alcoolique, menaces et violences et acquisition et détention illicites d'armes.

L'homme qui s'est fait retirer son permis est retourné à la gendarmerie avec une arme.


Commentaires

-