Ivre, il sème la panique avec une fausse kalachnikov à Perpignan

Ivre, il sème la panique avec une fausse kalachnikov à Perpignan

Publié le :

Mardi 31 Juillet 2018 - 16:44

Mise à jour :

Mardi 31 Juillet 2018 - 16:49
A Perpignan, un homme ivre a semé la panique en centre-ville avec une fausse kalachnikov dans la nuit de dimanche à lundi. Il a été interpellé et placé en garde à vue.
© MOHAMMED ABED / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Plus de peur que de mal à Perpignan dimanche 29. Vers 3h du matin, un homme très alcoolisé a semé la panique dans le centre de la ville catalane en se promenant avec une fausse kalachnikov à la main. La réplique était particulièrement réaliste. Il a été interpellé par les forces de l'ordre.

Selon le journal local L'Indépendant, qui rapporte l'information, c'est un vacancier, encore debout à cette heure tardive, qui a repéré l'individu qui se dirigeait "d’un pas décidé en direction de la place des Poilus, torse nu, le visage ensanglanté et portant un fusil d’assaut kalachnikov". Prenant peur, le témoin s'est caché et a eu le bon réflexe d'appeler immédiatement les forces de l'ordre.

Les hommes du commissariat de la ville ont pris l'appel très au sérieux et ont dépêché sur place un équipage de police secours lourdement armé. A la vue des policiers, le suspect a pris la fuite en courant dans les ruelles de la ville. Rapidement rattrapé par les forces de l'ordre, il est mis en joue et sommé de lâcher son arme. L'individu obtempère et est rapidement interpellé par les policiers qui le conduisent en garde à vue.

Si l’arme ressemblait à s’y méprendre à un AK47, il s’agissait en réalité d’une réplique parfaite, en l’occurrence un fusil airsoft tirant des projectiles en plastique.

Compte tenu de l'état d'alcoolémie très avancé du gardé à vue, ce dernier n'a pas pu être entendu avant lundi 30 dans l'après-midi. Il s'agit d'un chauffeur routier âgé de 32 ans, inconnu des services de police, qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il s'est confondu en excuses, expliquant avoir agi sous l’influence de l’alcool dans le but d’intimider un groupe de noctambules avec lequel il avait eu plus tôt dans la soirée une altercation.

Il sera convoqué par la justice en octobre prochain.

Lire:

La vidéo de l'attaque à la kalachnikov à Marseille

Marseille: des individus tirent sur un groupe de jeunes à la kalachnikov

Attentat djihadiste déjoué à Rennes: une étudiante en "taqiya" à la recherche d'une kalachnikov

Un homme ivre a semé la panique en centre-ville avec une fausse kalachnikov à Perpignan.


Commentaires

-