Ivre, il tabasse sa compagne et la pique avec un couteau

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Ivre, il tabasse sa compagne et la pique avec un couteau

Publié le 07/08/2019 à 17:37 - Mise à jour à 17:49
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme d'une quarantaine d'années comparaît ce mercredi devant le tribunal de Nancy pour avoir roué de coups sa femme de 70 ans dans la nuit de dimanche 4 à lundi 5. Il avait toutefois fini par appeler les secours.

L'individu encoure 10 ans de réclusion criminelle. Un homme d'une quarantaine d'années a violement passé à tabac sa compagne de 70 ans alors qu'il était en état d'ivresse avancée dans la nuit de dimanche à lundi à Laneuveville-devant-Nancy en Meurthe-et-Moselle. Gravement blessé, la victime était toujours hospitalisée mardi.

Comme le rapporte L'Est républicain, qui révèle l'information, le suspect, à la stature de colosse, a roué de coup sa compagne décrite comme beaucoup plus frêle que lui sur fond d'alcoolisation. "Au point de lui casser le nez et de lui laisser de multiples contusions sur le visage", précise le quotidien. La septuagénaire a également été victime d'une tentative d'étranglement et a été piqué au buste avec un couteau.

Lire aussi – Le mari suspecté de violences conjugales tue sa femme avec sa voiture

Le conjoint a visiblement fini par prendre conscience de ses actes de violences et a appelé les secours qui sont rapidement arrivés sur place. La victime a été transportée à l'hôpital où elle a été prise en charge et où elle se trouvait toujours mardi.

La police, également prévenue, a interpellé l'individu et l'a placé en garde à vue. Il présentait 3 grammes d'alcool dans le sang au moment des faits.

"Avant cet épisode de violence conjugale extrême, l’homme avait déjà attiré l’attention de la police. Il avait fait l’objet d’une enquête pour avoir tué le chien qu’il possédait avec sa compagne", précise le journal.

Il doit être présenté devant le tribunal en comparution immédiate.

Cent vingt et une femmes ont été tuées en 2018 par leur conjoint ou ex-compagnon, soit une tous les trois jours.

Voir:

Violences conjugales: entre garde alternée et coups reçus, la place de l'enfant en question

Violences conjugales: 121 femmes tuées en 2018 par leur conjoint ou ex-compagnon

Violences conjugales: les réseaux sociaux, refuge imparfait

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme d'une quarantaine d'années comparaît ce mercredi devant le tribunal de Nancy pour avoir roué de coups sa femme de 70 ans.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-