Ivre, il tire un feu d'artifice devant la prison de son fils pour son anniversaire

Ivre, il tire un feu d'artifice devant la prison de son fils pour son anniversaire

Publié le :

Mercredi 02 Mai 2018 - 17:34

Mise à jour :

Mercredi 02 Mai 2018 - 17:40
Ivre, un homme a tiré des feux d’artifice, dans la nuit de samedi à dimanche, à Vannes (Bretagne) pour fêter l’anniversaire de son fils incarcéré. Il a été interpellé.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cela partait visiblement d'une bonne intention mais la petite escapade alcoolisée du père de famille s'est terminé au commissariat. Un homme ivre a été interpellé dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 devant la maison d'arrêt de Vannes. Il tirait des feux d'artifices en direction de la prison pour "célébrer" l'anniversaire de son fils incarcéré.

Le "spectacle" a eu lieu peu après minuit. Comme le rapporte Ouest-France, qui révèle l'information, l'individu n'était pas seul. "Selon des témoins, plusieurs personnes sont en train de tirer un feu d’artifice en pleine rue et au beau milieu de la nuit", rapporte le quotidien. "Ils étaient même en train de chanter très fort", a souligné un témoin. Goûtant assez peu au spectacle, les riverains ont appelé la police.

Lire aussi - Gard: il lance des poissons rouges par dessus le mur d'une prison pour un ami détenu

Le feu d'artifice a donc provoqué l'intervention des forces de l'ordre qui sont arrivées sur les lieux au moment où un homme et deux femmes tentaient de prendre la fuite. Le petit groupe a finalement été interpellé par les policiers et emmené au commissariat de Vannes.

"Au milieu de la chaussée, face au mur de la maison d’arrêt, les agents de police vont découvrir un carton rempli de feux d’artifice", rapporte le quotidien. Entendu par les fonctionnaires, l'homme, fortement alcoolisé, a expliqué qu'il souhait offrir un cadeau d'anniversaire à son fils. On ignore si ce dernier a pu profiter de cette délicate attention depuis sa cellule.

Un procès verbal a dressé contre les trois personnes au motif de "tapage". Elles ont été laissés libres après une sérieuse remontrance des policiers.

 

L'homme tirait des feux d'artifice en direction de la prison où son fils était incarcéré.


Commentaires

-