Ivre, le conducteur d'un train Paris-Clermont manque l'arrêt en gare de Nevers

Ivre, le conducteur d'un train Paris-Clermont manque l'arrêt en gare de Nevers

Publié le :

Jeudi 29 Juin 2017 - 17:29

Mise à jour :

Jeudi 29 Juin 2017 - 17:30
Le chauffeur du train Paris/Clermont-Ferrand a omis de s'arrêter en gare de Nevers, mercredi, parce qu'il était alcoolisé. Il présentait un taux d'alcoolémie de 3,38g par litre de sang.
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le taux d'alcoolémie que présentait ce cheminot aurait pu provoquer un accident bien plus grave. Le Journal du Centre révèle que le conducteur d'un train Paris/Clermont-Ferrand a omis de s'arrêter en gare de Nevers, mercredi 28 à 18h, parce que son chauffeur était alcoolisé.

Après avoir traversé Nevers, le train a été définitivement arrêté en gare de Saincaize, à quelques kilomètres de là "pour des raisons de sécurité", avait alors précisé la SNCF. Cette manœuvre n'a provoqué aucun incident, si ce n'est du retard pour les passagers.

Les 41 personnes qui devaient descendre dans la gare manquée ont pris un train dans l’autre sens pour rejoindre leur destination. Quant aux 27 passagers qui devaient monter dans le train en gare de Nevers, ils ont attendu le train suivant, pendant une heure.

Une fois à destination le conducteur a été appréhendé par les forces de l'ordre qui l'ont conduit à l'hôpital face au comportement erratique de l'homme. Les médecins du centre hospitaliers de Nevers lui ont fait une prise de sang qui a révélé le taux d'alcoolémie de 3,38g par litre de sang, près de sept fois la dose autorisée au volant d'une voiture.

L'agent SNCF, poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui, a été placé en garde à vue ce jeudi 29, à 8h du matin, à la brigade de gendarmerie de Saint-Pierre-le-Moûtier où les enquêteurs tentent notamment de déterminer si l'homme a bu avant ou pendant le trajet.

Le conducteur est poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui.


Commentaires

-