Ivre, un Américain fait des saluts nazis et se fait frapper par un passant

L'agresseur est toujours recherché

Ivre, un Américain fait des saluts nazis et se fait frapper par un passant

Publié le :

Lundi 14 Août 2017 - 17:34

Mise à jour :

Lundi 14 Août 2017 - 17:51
Un touriste américain ivre a été frappé samedi par un passant dans la ville de Dresde, en Allemagne, après avoir fait plusieurs fois le salut nazi dans la rue. Il a été légèrement blessé.
©Timur Matahari/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un touriste américain âgé de 41 ans et "visiblement sous l'influence de l'alcool" a été frappé à la sortie d'un bar du quartier de Neustadt, à Dresde, en Allemagne, samedi 12, après avoir fait plusieurs saluts nazis dans la rue.

"Un passant l'a frappé et l'a légèrement blessé", a indiqué la police. L'agresseur, qui est toujours recherché, risque d'être poursuivi pour "coups et blessures". Quant au touriste, des poursuites pour "usage de symboles d'une organisation interdite" ont été engagées contre sa personne, a précisé la police de la capitale de l'Etat-région de Saxe.

En effet, les saluts hitlériens, les croix gammées ainsi que tous les autres signes distinctifs nazis, sont interdits en Allemagne depuis 1945, soit, la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Cet incident a eu lieu seulement quelques heures après les premiers affrontements entre groupuscules d'extrême droite et antifascistes qui ont émaillé le rassemblement de plusieurs centaines de militants radicaux à Charlottesville, en Virginie. Les manifestants protestaient contre la municipalité qui entend retirer d'un jardin une statue du général Robert Lee (1807-1870), qui a dirigé les troupes confédérées des Etats esclavagistes pendant la guerre de Sécession. De nombreux partisans de l'extrême droite brandissaient des drapeaux confédérés, que beaucoup d'Américains considèrent comme un symbole de racisme, et certains faisaient le salut nazi.

Une femme de 32 ans a été tuée et plusieurs personnes ont été blessées lors de ce rassemblement quand une voiture a foncé, volontairement selon des témoins, dans la foule de contre-manifestants. 

Tous les signes distinctifs nazis sont interdits en Allemagne depuis 1945.


Commentaires

-