Sexe en public et danse sur les tables: 220 policiers renvoyés chez eux après une soirée d'ivresse

Sexe en public et danse sur les tables: 220 policiers renvoyés chez eux après une soirée d'ivresse

Publié le :

Mercredi 28 Juin 2017 - 14:58

Mise à jour :

Mercredi 28 Juin 2017 - 15:15
©Markus Schreiber/AP/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'ils devaient assurer la sécurité du G20, 220 policiers ont été priés de retourner à Berlin après une soirée trop arrosée. Sexe en public et danse sur les tables, ils sont allés un peu trop loin...

La gueule de bois a dû être sévère pour ces policiers. La police de Hambourg a annoncé mardi 27 qu'environ 220 policiers ont été renvoyés à Berlin, la capitale de l'Allemagne, à cause "d'un comportement inapproprié (...) et inacceptable". "C'est juste gênant de voir comment les collègues se sont comportés" a déclaré un porte-parole de la police berlinoise, Thomas Neuendorf, à l'agence DPA.

La raison? Les policiers ont organisé une fête qui a quelque peu dérapée. Selon le journal Bild, un policier et une policière ont eu des relations sexuelles en public, tandis qu'une autre fonctionnaire aurait dansé sur les tables habillée d'un simple peignoir, arme à la main. Certains ont aussi été surpris en train d'uriner sur une barrière. Le journal allemand a aussi publié une photo sur laquelle on voit des policiers levant leur verre à côté d'autres qui fument un narguilé.

Installés dans un village de containers à Hambourg, dans le sud de l'Allemagne, les policiers étaient chargés d'assurer la sécurité lors du sommet du G20 qui aura lieu les 7 et 8 juillet dans cette même ville. Pour se justifier, les policiers ont argué avoir organisé une fête car ils s'ennuyaient et qu'ils n'avaient "pas de télévision, ni de possibilités de divertissement" rapporte Bild. Au total, plus de 15.000 policiers allemands seront mobilisés pour assurer la sécurité de l'évènement, qui aura lieu sous haute surveillance en raison de la menace terroriste et des possibles manifestations d'opposants qui pourraient avoir lieu en marge de la réunion des chefs d'Etat. 

Environ 220 policiers ont été renvoyés dans leur caserne après une fête trop arrosée. (Illustration)

Commentaires

-