Japon: après le séisme d'Osaka, les étrangers dénoncés sur les réseaux sociaux

Japon: après le séisme d'Osaka, les étrangers dénoncés sur les réseaux sociaux

Publié le :

Mardi 19 Juin 2018 - 14:41

Mise à jour :

Mardi 19 Juin 2018 - 14:54
Le tremblement de terre d'Osaka qui a provoqué la mort de cinq personnes et de graves dégâts a eu une conséquence plus inattendue: sur les réseaux sociaux, des messages de haine à l'encontre des étrangers (soit disant délinquants ou indisciplinés) se sont multipliés.
© STR / JIJI PRESS/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La région d'Osaka a connu un tremblement de terre de magnitude 6,1 ayant provoqué la mort de cinq personnes et blessé plusieurs centaines d'autres. Outre la crainte d'un "big one", une secousse majeure dans une ville qui pourrait provoquer des milliers de victimes, c'est un phénomène déjà connu au japon qui a secoué le web nippon: l'émergence de messages de haine à l'encontre d'étrangers sur les réseaux sociaux.

Les autorités ont dû lancer un appel à ne pas diffuser de rumeurs sur Internet, sans préciser la nature des messages. Les propos haineux à l'encontre des étrangers côtoient en effet des bruits insolites comme un lion qui se serait échappé d'un zoo ou un train qui aurait déraillé, autant de fausses informations. Une photo montrant un zèbre dans les décombres est devenue virale au Japon suite à la catastrophe, mais il s'agit bien entendu d'un faux.

Mais de quoi sont précisément accusés les "étrangers"? Les rumeurs les plus persistantes concernent des individus qui profiteraient du désordre ambiant pour piller des supérettes, ou qui se précipiteraient en masse vers l'aéroport, méprisant ainsi les habituels appels au calme. Une autre rumeur persistante à chaque catastrophe revient: celle de Coréens, là encore en agissant sous couvert du chaos suivant la secousse mortelle, qui empoisonnent les points d'eau.

Lire aussi - Japon: la ville de Kobe, déjà ravagée par un séisme, attend son prochain "big one"

Les réseaux sociaux nippons se moquent aussi de ces rumeurs répandues constamment à chaque catastrophe, comme cet utilisateur de Twitter qui publie sur on compte le message humoristique: "Mais qui sont donc ces Coréens qui empoisonnent les puits à chaque fois qu'un tremblement de terre arrive?"

En 1923, après le tremblement de terre qui a ravagé Tokyo et tué 105.000 personnes, des rumeurs similaires avaient entraîné des représailles contre des Coréens et des Chinois qui avait provoqué la mort d'environ 6.000 personnes.

Les étrangers sont pointés du doigt, accusés de piller les commerces ou d'empoisonner l'eau.


Commentaires

-