"Je vais t'éventrer de haut en bas": il bat son ex-femme pendant des heures

"Je vais t'éventrer de haut en bas": il bat son ex-femme pendant des heures

Publié le 23/04/2018 à 12:55 - Mise à jour à 13:02
©Activedia/Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme d'une quarantaine d'années, récidiviste tout juste sorti de prison, a été condamné à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis. Il était accusé d'avoir frappé pendant des heures la mère de son enfant qui avait accepté de l'héberger à Saint-Etienne.

Trois mois après sa sortie de prison, l'homme a été condamné pour des violences particulièrement impressionnantes. Il a en effet frappé sa compagne pendant une grande partie de la nuit.

Les faits se sont déroulés à Saint-Etienne, deux mois après que le quadragénaire est sorti de prison, rapportait dimanche 22 Le Progrès. Il avait demandé à la mère de sa fille de l'héberger le temps qu'il trouve une situation plus stable. Mais la situation a tourné à la séance de torture.

Durant presque toute une nuit, de 23h à 4h du matin, il a frappé la femme qui avait eu le malheur d'accepter de l'aider. Des violences qui entraîneront des ecchymoses sur tout le corps et notamment au visage ainsi qu'un traumatisme crânien. "Des lésions susceptibles de laisser des séquelles", selon le président du tribunal, cité par le quotidien local. Il aurait même tenté d'étrangler la victime, menaçant de l'"éventer de haut en bas".

Lire aussi: Violences conjugales - elle est battue pendant 56 ans, son mari condamné

L'accusé a tenté de minimiser les violences, presque accidentelles selon lui. Il reconnaît une gifle mais assure que la victime se serait alors cognée contre un mur. Des propos qui n'expliquent pas la gravité des blessures. "Il s’est acharné sur elle. C’était un pantin qu’il a balancé contre les murs", a rétorqué la partie civile.  

Face à un casier judiciaire impressionnant -22 condamnations dont la dernière déjà pour violences conjugales-, la défense a mis en avant "l'enfance difficile" de son client.

Le tribunal a finalement décidé de le condamner à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant trois ans. Il est reparti directement en prison.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme avait déjà été condamné à 22 reprises.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-