"Jet de canette" et "bombe artisanale": prison ferme pour deux gilets jaunes

"Jet de canette" et "bombe artisanale": prison ferme pour deux gilets jaunes

Publié le :

Mardi 15 Janvier 2019 - 13:29

Mise à jour :

Mardi 15 Janvier 2019 - 14:06
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux gilets jaunes ont été condamné à de la prison ferme pour des affrontements avec les forces de l'ordre samedi à La Rochelle. L'un d'eux avait confectionné une "bombe artisanale".

Ils ont été jugés en comparution immédiate lundi 14. Deux gilets jaunes ont été condamnés à de la prison ferme suite à des débordements en marge de la manifestation qui s'est déroulée samedi 12 à La Rochelle en Charente-Maritime. Le premier écope de cinq mois de prison ferme, sans mandat de dépôt et le second à douze mois de prison dont six avec sursis, et une mise à l’épreuve pendant deux ans.

Selon le journal Sud-Ouest, le premier prévenu, âgé de 23 ans, déjà connu de la justice pour des faits de vols et d’escroquerie et actuellement porteur d’un bracelet électronique, a été interpellé pour des insultes proférées à l'encontre des forces de l'ordre. Lui était également reproché un "jet de canette" en direction de ces mêmes forces du maintien de l'ordre.

Lire aussi - Macron à Grand Bourgtheroulde: porter un gilet jaune? 135 euros d'amende

Le second condamné avait pour sa part un casier vierge avant son procès. Il a été interpellé en marge du cortège des gilets jaunes en possession d'un sac contenant des produits rentrant dans la conception d'une "bombe artisanale". Il avait d'ailleurs posé ce sac à proximité d'un véhicule de gendarmerie. Il s'agissait selon lui de faire "un gros boum", sans "aucune intention de nuire", précise le quotidien. Des arguments qui n'ont pas convaincu le tribunal. Il écope donc d'une peine supérieure aux réquisitions du parquet.

Un total de 13 personnes ont été interpellées lors des affrontements avec les forces de l'ordre en marge de la manifestation à La Rochelle. "Au cours de ces heurts, un manifestant a notamment été blessé et pris en charge par les secours. Mais d’autres personnes ont été touchées, notamment un photographe de Sud Ouest. Victime d’un tir de flashball, il a la rotule fracturée", a souligné le journal.

Voir:

"Gilets jaunes": Macron appelle les Français sceptiques à un grand débat

Gilets jaunes: Priscillia Ludosky dénonce les menaces d'Eric Drouet (photos)

Des "gilets jaunes" que rien n'arrive à diviser, pas même les violences

L'un des gilets jaunes condamné avait confectionné une "bombe artisanale".


Commentaires

-