Jeu de l'aérosol: une ado de 15 ans meurt après avoir inhalé du déodorant à Hyères

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Jeu de l'aérosol: une ado de 15 ans meurt après avoir inhalé du déodorant à Hyères

Publié le 13/03/2015 à 14:47 - Mise à jour à 18:46
©Vidali/Isopress/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Une adolescente de 15 ans "jouait" à inhaler du déodorant avec une amie dans sa chambre lorsqu'elle a été victime d'une crise d'épilepsie mortelle. Ce n'est pas le premier décès imputable à ce jeu de l'aérosol, très dangereux.

Ce qui ne devait être qu'un jeu sans conséquences, une bêtise d'ados bravant les interdits, a viré au drame. Une jeune fille de 15 ans est décédée, le 22 février dernier à Hyères (Var), après avoir joué au "jeu de l'aérosol" avec une de ses amis dans sa chambre. Les analyses toxicologiques, dont les résultats viennent d'être connus, confirme que ce sont bien les gaz inhalés qui ont entraîné sa mort. Elle n'est pas la première victime de ce jeu dangereux.

Dans sa chambre, les enquêteurs avaient retrouvé cinq bombes de déodorant ainsi qu'une serviette imbibée de ces produits. Les deux jeunes filles "jouaient" à respirer ces gaz jusqu'à ce que l'une d'elle s'effondre. Diabétique et épileptique, le mélange détonnant qu'elle avait respiré lui a déclenché une crise qui sera fatale. Son amie a beau alerter les parents de la victime, qui sont présents dans l'appartement familial, il est trop tard.

Le rapport toxicologique révèle la présence de butane dans le sang de l'adolescente, ce qui aurait déclenché la crise d'épilepsie mortelle.

Un drame qui met en lumière le danger de ce jeu de l'aérosol, dont l'objectif affiché est de se provoquer des vertiges euphorisants. D'autant que la jeune fille de Hyères n'est pas la première victime.

Un jeune garçon de 11 ans seulement est ainsi déjà décédé, en novembre dernier dans un parking souterrain de Nice (Alpes-Maritimes), après avoir inhalé du gaz de déodorant. Plus récemment, en décembre, deux autres jeunes ados de 13 et 15 ans, toujours à Nice, ont frôlé la mort à cause de cette pratique.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


PARTAGER CET ARTICLE :


Pour se provoquer des vertiges euphorisants, les ados sont prêts à prendre tous les risques.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-