"Jeu des 72 heures": le défi Facebook qui inquiète les parents

"Jeu des 72 heures": le défi Facebook qui inquiète les parents

Publié le :

Mardi 28 Avril 2015 - 18:06

Mise à jour :

Mardi 28 Avril 2015 - 20:15
Une adolescente dit avoir volontairement disparue pendant trois jours pour relever le "jeu des 72 heures". Depuis, de nombreux parents et associations relaient des messages d'avertissement à propos de ce défi, qui se partagerait notamment sur Facebook.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :
-A +A

Faire le mort pendant trois jours serait le concept d'un nouveau défi qui se partagerait sur les réseaux sociaux, notamment Facebook: le "jeu des 72 heures". L'objectif: disparaître pendant 12, 24, 48 ou 72 heures, sans prévenir ses proches, et sans donner de nouvelles. A son retour, l'adolescent doit, selon les règles du jeu, nommer trois personnes qui devront à leur tour disparaître.

Si la réelle existence de ce jeu "secret" est mise en doute, une jeune fille a démontré le contraire, affirmant y avoir participé. Emma, une adolescente de 13 ans, disparue pendant trois jours dans le nord de la France, a expliqué avoir voulu relever ce défi du jeu des 72 heures. Pendant ce laps de temps, la jeune fille se serait donc amusée à tout faire pour ne pas croiser ses proches et aurait même séché les cours. "J'ai été à droite à gauche. J'avais volé les clés de ma mère et quand je la voyais partir, j'allais chez elle", a-t-elle raconté au micro d'Europe-1 avant d'ajouter: "Au départ, on croit que c'est amusant mais à la fin, c'est ridicule".

Pour autant, Emma est restée assez vague sur certains points de son récit, refusant de donner le nom des personnes qui ont pu l'héberger, selon le parquet de Valenciennes. Afin de faire toute la lumière sur cette affaire, les autorités enquêtent pour le moment sur un homme de 63 ans avec lequel l'adolescente entretenait une "relation" ainsi que sur des personnes qui auraient pu l'aider dans sa fugue.

Pour sa maman, ces 72 heures n'ont été qu'angoisse et désarroi. "C'était vraiment douloureux. Je conseille à tous les ados de ne jamais essayer ce jeu parce que c'est l'inquiétude pour tout le monde", a-t-elle confié, toujours au micro d'Europe-1. Depuis cette mise en lumière, de nombreux parents et associations relaient des messages d'avertissement à propos de ce défi.

Ce n'est pas la première fois que des jeux potentiellement dangereux voient le jour sur les réseaux sociaux. Le défi de la "Neknomination", qui consistait à se filmer en train de boire une certaine quantité d'alcool, a notamment provoqué la mort de plusieurs participants. De même pour le défi "A l'eau ou au resto", qui a conduit à la noyade d'un jeune de 19 ans.

Le "jeu des 72 heures" pousserait les ados à fuguer.


Commentaires

-