Jonathan Paul Koppenhaver, ex-star du MMA, condamné à perpétuité pour avoir violé et tabassé sa compagne

Jonathan Paul Koppenhaver, ex-star du MMA, condamné à perpétuité pour avoir violé et tabassé sa compagne

Publié le :

Mardi 06 Juin 2017 - 16:43

Mise à jour :

Mardi 06 Juin 2017 - 17:18
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jonathan Paul Koppenhaver a été condamné lundi pour 29 chefs d'accusation dont enlèvement, séquestration et viols sur sa compagne de l'époque, l'actrice pornographique Christy Macks. Il écope de la réclusion criminelle à perpétuité.

L'actrice pornographique Christy Macks souffre encore de graves traumatismes psychologiques depuis qu'elle s'est vue mourir sous les coups de son compagnon, Jonathan Paul Koppenhaver, ex-star du MMA, en 2014. Lundi 5, ce dernier a été condamné à la prison à perpétuité par le tribunal de Las Vegas.

Le suspect avait été reconnu coupable en mars de 29 chefs d'inculpation, dont viol, enlèvement et agression, mais le jury avait rejeté celui de tentative de meurtre. Il bénéficiera d’une possibilité de libération sur parole dans 36 ans, a précisé le tribunal.

Les faits remontent à 2014. Le champion des MMA accusait sa petite amie d'avoir une liaison avec l'un de ses amis, Corey Thomas. Il avait alors violemment frappé Christy Mark, avant de la violer à plusieurs reprises, et de la séquestrer pendant des heures. La jeune femme souffrait de multiples fractures, notamment au visage, et d'une profonde lacération au foie. Elle avait été hospitalisée pendant plusieurs jours.

"Je ne ressens que de la joie en moi maintenant que je sais que je vais être condamné à la perpétuité. J'entends souvent des hommes dans les cellules voisines pleurer après avoir écopé de peines similaires, mais comment pourrais-je pleurer?", avait expliqué le prévenu dans un tweet alors qu'il venait de faire une tentative de suicide suite à son incarcération.

Il avait également écrit une lettre à sa victime en expliquant être "désolé pour l'homme que j'ai été, je suis désolé de t'avoir blessée", ajoutant qu'il espérait qu'un jour elle lui écrirait ou lui rendrait visite "pour qu'il puisse présenter ses excuses".

Le suspect avait été reconnu coupable en mars de 29 chefs d'inculpation, dont viol, enlèvement et agression.


Commentaires

-