Jonathann Daval confondu par un bouchon en plastique et une bombe aérosol?

Jonathann Daval confondu par un bouchon en plastique et une bombe aérosol?

Publié le :

Lundi 22 Octobre 2018 - 08:37

Mise à jour :

Lundi 22 Octobre 2018 - 08:38
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'expertise d'une bombe aérosol retrouvée chez Jonathann Daval a conclu qu'il pourrait s'agir du produit utilisé pour mettre le feu au corps de sa femme Alexia. Un bouchon compatible avait été retrouvé près du corps.

Un simple bouchon en plastique pourrait mettre à mal la défense de Jonathann Daval, alors que l'homme qui est accusé du meurtre de sa femme Alexia continue de parler d'un complot familial dans lequel il n'aurait joué qu'un rôle secondaire, après avoir dans un premier temps avoué avoir étranglé son épouse au cours d'une violente dispute.

Il n'avait en revanche jamais reconnu avoir mis le feu au corps, retrouvé en partie calciné. Or, une expertise a livré des éléments pouvant remettre en cause cette défense. Une bombe aérosol entamée contenant de la mousse de polyuréthane a en effet été retrouvée chez le suspect. Un produit inflammable.

Or, l'expertise scientifique du corps d'Alexia Daval, brûlé sur 30% de sa surface de manière très hétérogène, a conclu qu'un combustible a été utilisé. Elle a également conclu que la mousse de polyuréthane aurait pu jouer ce rôle et que la quantité manquante dans la bombe retrouvée chez Jonathann Daval aurait pu provoquer ces fameuses brûlures.

Voir: Meurtre d'Alexia: la demande de mise en liberté de Jonathann Daval rejetée

Une thèse qui pourrait à première vue sembler bien faible, cette mousse isolante pouvant se retrouver dans le garage de n'importe quel bricoleur du dimanche. Mais les enquêteurs ont découvert à proximité du corps de la victime un bouchon en plastique qui "peut parfaitement correspondre à celui de la bombe", rapporte Le Parisien, alors qu'aucun n'a été retrouvé près de la bombe.

Un élément qui permet donc de dessiner un scénario, mais qui ne pourrait être confirmé que par des aveux de Jonathann Daval. La substance en question ne peut en effet être identifiée après combustion. Impossible donc de prouver que c'est bien ce produit retrouvé chez le suspect qui a été utilisé.

Jonathann Daval avait signalé la disparition de sa femme Alexia le 28 octobre 2017, se disant inquiet de ne pas la voir revenir d'un prétendu footing. Le corps de celle-ci avait été découvert, en partie brûlé, dans un bois, près de Gray-la-Ville (Haute-Saône), où vivait le couple.

Pendant trois mois, Jonathann Daval s'était présenté en veuf éploré avant que des éléments matériels ne conduisent les enquêteurs à en faire le principal suspect. Placé en garde à vue le 30 janvier, il était passé aux aveux avant de changer de version et d'accuser début juillet son beau-frère, Grégory Gay, du meurtre, évoquant "un pacte secret" passé par la famille pour dissimuler les faits.

Lire aussi:

"Agressif et manipulateur": l'expertise qui accable Jonathann Daval

Mort d'Alexia: Grégory Gay répond à Jonathann Daval, qui l'accuse du meurtre

Jonathann Daval a toujours nié avoir mis le feu au corps de sa femme.


Commentaires

-