Jura: la mère soupçonnée d'infanticide est morte

Suicide

Jura: la mère soupçonnée d'infanticide est morte

Publié le :

Mardi 28 Août 2018 - 09:15

Mise à jour :

Mardi 28 Août 2018 - 09:30
La mère de famille jurassienne qui aurait poignardé à mort sa fille de 11 ans le 20 août dernier ne sera jamais jugée. Elle est décédée à l'hôpital de complications après s'être taillée les veines le jour du drame.
© ALAIN JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Tout semble indiquer que la mère a tué son enfant de 11 ans de plusieurs coups de couteau, le 20 août dernier. Mais la vérité ne sera jamais établie par un procès puisque la quadragénaire, qui s'était taillé les veines ce jour-là, est morte après une opération pratiquée trois jours plus tard, rapporte Le Parisien. Les affaires dont l'auteur présumé est décédée ne peuvent être jugées.

Le témoignage de son autre fille, âgée de 20 ans et blessée ce jour-là, ne laissait cependant guère de doute sur ce qui s'était passé. Elle avait été alertée par des cris alors qu'elle se trouvait au domicile familiale de Dampierre. Elle était alors tombée sur sa mère armée d'un couteau et qui l'aurait attaquée.

Voir: Jura - elle poignarde à mort sa fille de 11 ans et blesse son autre fille

La jeune fille avait réussi à prévenir les secours, lesquelles avaient découvert le cadavre de l'enfant de 11 ans, lardé de plusieurs coups de couteau. La mère avait retourné la lame contre elle, s'entaillant les veines. Elle avait dans un premier temps été hospitalisée dans un état grave mais qui a priori ne laissait pas craindre pour sa vie. Mais durant son hospitalisation, elle aurait fait un accident vasculaire cérébral. Opérée jeudi 23 pour cela, elle n'a pas survécu.

Le procureur avait détaillé que l'enfant de 11 ans présentait "quatre plaies au niveau de la gorge, deux plaies à la nuque, une plaie au niveau du cœur et une plaie à la main". L'enquête s'était orientée vers une fragilité psychologique de la mère qui aurait pu être renforcée par le divorce qu'elle était en train de vivre.

Lire aussi:

Nancy: la mère soupçonnée d'infanticide se suicide en prison

La mère soupçonnée d'avoir tué sa fille a succombé à l'hôpital.

Commentaires

-