Desvres: un quinquagénaire devant la justice après avoir percuté, totalement ivre, la voiture d'une femme enceinte

Etat d'ivresse

Desvres: un quinquagénaire devant la justice après avoir percuté, totalement ivre, la voiture d'une femme enceinte

Publié le :

Lundi 15 Mai 2017 - 17:49

Mise à jour :

Lundi 15 Mai 2017 - 17:55
Un homme de 58 ans comparaissait ce lundi devant la justice pour des faits remontant à l'été 2016. Le 6 août, il avait percuté le véhicule d'un couple avec une jeune femme enceinte à son bord. Il avait 3,18 grammes d'alcool par litre de sang.
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il n'était pas là lors de la première audience et il n'a exprimé aucun remord auprès de la victime ce lundi 15, devant la justice. Dans le Pas-de-Calais, à Desvres, rue Jean-Macé, un homme de 58 ans avait provoqué le 6 août dernier, un accident de la route en percutant avec son véhicule celui d'un couple avec une jeune femme enceinte de huit mois à la place du passager, selon une information publiée ce lundi par La Voix du Nord.

Après l'accident, les policiers avaient retrouvé une bouteille de vin à ses pieds et un test d'alcoolémie avait permis de constater un taux d'alcool par litre de sang de 3,18 grammes.

Il ne s'était donc pas présenté lors de la première audience devant le tribunal correctionnel de Boulogne, mais ce lundi il était bien devant la justice car le parquet avait délivré un mandat d'amener pour le forcer à être là.

Le quinquagénaire n'a cependant pas souhaité s'adresser à sa victime ou exprimer des remords auprès de cette jeune femme qui s'était vue prescrire une interruption de travail de dix jours. Il n'a pas non plus su expliquer le déroulé des événements, faisant face à un trou noir complet entre le moment où il est monté dans sa voiture et celui où il a percuté celle du jeune couple.

Il est ressorti du tribunal avec une peine de 18 mois de prison avec sursis, une annulation de permis et une interdiction de le repasser pendant un an. Selon le verdict communiqué par La Voix du Nord, ce sursis est assorti d'une période de "mise à l'épreuve de deux ans avec obligation de soisn et de travail". Il devra également verser "une provision de 200 euros" à la victime en attente du jugement en liquidation de dommages.

Après l'accident, les policiers avaient retrouvé une bouteille de vin à ses pieds et un test d'alcoolémie avait permis de constater un taux d'alcool par litre de sang de 3,18g.

Commentaires

-