Kremlin-Bicêtre: des Vietnamiens retrouvés enfermés dans un deux-pièces

Kremlin-Bicêtre: des Vietnamiens retrouvés enfermés dans un deux-pièces

Publié le :

Vendredi 06 Juillet 2018 - 15:22

Mise à jour :

Vendredi 06 Juillet 2018 - 15:31
Une vingtaine de Vietnamiens ont été retrouvés enfermés dans un appartement du Kremlin-Bicêtre dans le Val-de-Marne. Il pourrait s'agir d'une filière d’immigration clandestine d’envergure.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Ils étaient une vingtaine à s'entasser dans un petit deux-pièces du Kremlin-Bicêtre dans le Val-de-Marne. Des policiers ont découvert avec stupéfaction mercredi 4 que 24 personnes de nationalité vietnamienne étaient enfermées dans un appartement de la banlieue parisienne. Parmi les cloîtrés se trouvaient 10 mineurs et 12 femmes.

Selon le journal Le Parisien, qui révèle l'information, aucun d'eux ne paraient le français. "Ils ont tous été placés en garde à vue pour aide à l’entrée et au séjour irrégulier. Evidemment, il ne s’agit pas de les considérer comme des délinquants mais comme la communication était impossible, il fallait bien qu’on prenne une mesure pour savoir quelles sont les victimes et les éventuels passeurs", a précisé une source policière au quotidien. Bien qu'en état de choc, aucune de ces personnes n'étaient blessée.

Lire aussi - Démantèlement d'une filière d'immigration clandestine en France

La situation a été dévoilée aux policiers par un homme que l’une de ses connaissances, enfermée dans l'appartement, a contactée via "Zalo", un service de messagerie instantanée très populaire au sein de la communauté vietnamienne.

Une enquête a été ouverte et été confiée à la sous-direction de lutte contre l’immigration irrégulière rattachée à la police judiciaire. "On est manifestement sur une filière d’immigration clandestine d’envergure", a souligné un des enquêteurs. Et d'ajouter: "Il s’agit sans doute de gens qui se trouvaient en transit avant de rejoindre un autre pays".

Une enquête a été confiée à un office central de la police judiciaire.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-