L'avocat Arash Derambarsh accusé d'avoir menacé et intimidé une consœur

L'avocat Arash Derambarsh accusé d'avoir menacé et intimidé une consœur

Publié le :

Vendredi 03 Août 2018 - 15:05

Mise à jour :

Vendredi 03 Août 2018 - 15:26
Le sulfureux avocat Arash Derambarsh, également élu à Courbevoie, est accusé par une de ses consœurs d'avoir usé de méthodes d'intimidation "intolérables", la menaçant de plusieurs plaintes en diffamation ou harcèlement pour avoir simplement retweeté un article le concernant. Il dément.
© DIPTENDU DUTTA / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

Menaces, intimidations et entorse à la déontologie. Les accusations portées contre Arash Derambarsh, avocat parisien médiatisé (il défend notamment Kaaris suite à l'altercation avec Booba) et conseiller municipal (DVD) de Courbevoie, sont sérieuses et ont déjà fait réagir une partie de la profession.

Tout est parti d'un article publié par Les Inrocks en 2016 dressant de lui un portrait peu flatteur. Il raconte notamment que l'homme , qui n'avait pas hésité à menacer la rédaction suite à une première interview, se présentait à une époque comme "président de Facebook" ou avait prétendu être un intime de Tignous après les attentats de Charlie Hebdo.

Un portrait qu'a partagé l'avocate tweetant sous le nom de Ganette, jeudi 2. Ce qu'Arash Derambarsh n'aurait pas apprécié. Selon, elle, il aurait découvert sa véritable identité et tenté de prendre sa revanche par des moyens étonnants. Ce dont-il se défend.

Lire aussi: Interdiction d'exercer en France confirmée pour l'avocat Karim Achoui

Après l'avoir contactée pour lui donner son sentiment, il serait, selon Ganette, passé très rapidement à la menace de porter plainte en diffamation. Et il n'aurait pas non plus hésité à se plaindre auprès des supérieurs de l'avocate en appelant directement son cabinet. Une pratique "intolérable" selon Ganette.

Opinion apparemment partagée par nombre de ses confrères qui ont choisi de lui apporter son soutien en partageant eux aussi l'article des Inrocks  avec souvent en légende le même message "Si monsieur Arash Derambarsh veux porter plainte contre moi pour diffamation (ou me menacer le faire): mes coordonnées sont dans l'annuaire de l'ordre".

Pas de quoi, toujours selon Ganette, freiner les ardeurs d'Arash Derambarsh puisqu'après la menace de plainte en diffamation, ce serait la menace de plainte pour harcèlement qui serait désormais au programme.

Mais celui-ci dément en bloc, disant simplement avoir voulu demander "pourquoi cet harcèlement à mon encontre. Jamais, je n’ai parlé de diffamation. Et j’ai appelé pour converser avec elle".

Les plaintes étaient-elles des menaces en l'air? Ont-elles seulement existé? Si l'affaire n'ira peut-être pas en justice, le barreau pourrait en revanche s'en saisir.

Lire aussi:

Imbroglio entre avocats parisiens: le conseil de l'Ordre sort de sa réserve

Limoges: un cabinet d'avocats low cost interdit d'exercer au nom de la "déontologie"

L'avocate "Ganette" affirme qu' Arash Derambarsh a appelé son cabinet et sa hiérarchie pour menacer de porte plainte suite à son tweet.


Commentaires

-