La Bretagne secouée par un séisme de faible puissance

La Bretagne secouée par un séisme de faible puissance

Publié le :

Lundi 12 Décembre 2016 - 16:42

Mise à jour :

Lundi 12 Décembre 2016 - 16:55
©Christian Hartmann/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La terre a tremblé en Bretagne dans la soirée de dimanche. Un séisme d'une magnitude de 3,8 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans le Finistère. Une secousse qui a surpris les habitants mais de trop faible intensité pour provoquer des dégâts:.

Un séisme de magnitude 3,8 sur l'échelle de Richter a eu lieu en Bretagne dimanche 11 vers 22h 30. La secousse d'une magnitude de 3,8 sur l'échelle de Richter était suffisamment puissante pour être ressentie par les habitants des zones les plus proches de l'épicentre, mais n'a provoqué aucun dégât.

Selon le Réseau national de surveillance sismique (RéNass), l'épicentre se situait à proximité du littoral nord du Finistère, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Plabennec.

En raison de cette faible intensité qui classe le séisme dans la catégorie de secousses "mineures", les habitants ont été plus surpris qu'effrayés, ne sachant pas tout de suite s'il s'agissait d'un tremblement de terre. Ils sont d'ailleurs invités à témoigner de leur expérience sur les sites du RéNass ou du Bureau Central Sismologique Français afin de faire savoir si la secousse a été ressentie chez eux.

Les séismes ne sont pas rares en France, mais la grande majorité d'entre eux sont d'une trop faible intensité pour être ressentis. Rien que dimanche 11, celui du Finistère était le neuvième de la journée en France métropolitaine. Mais les huit autres étaient d'une magnitude inférieure à 2,6. Si les sismographes les ont bien sûr repérés, les habitants des régions concernés n'ont rien ressenti.

Le nord-ouest de la France connaît régulièrement des séismes de faible intensité. Il ne s'agit pourtant pas de la région la plus sismique de France comme les zones montagneuses de l'est de la France, la Côte-d'Azur ou les Pyrénées.

 

Les habitants de la région touchée sont invités à témoigner auprès des organismes d'études sismiques.


Commentaires

-