La douane saisit son traitement au cannabis, une fillette épileptique en danger

La douane saisit son traitement au cannabis, une fillette épileptique en danger

Publié le 29/07/2019 à 14:01 - Mise à jour à 14:07
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Tannine Montgomery, une mère de famille britannique, originaire de Suffolk (Est de l'Angleterre), a récemment vu la douane de l'aéroport de Londres-Stansted lui confisquer un traitement à base de cannabis destiné à sa fille de 5 ans, atteinte d'une forme rare d'épilepsie. Elle assure que sans ça, son enfant est en danger de mort.

Indie-Rose Clarry a 5 ans. Elle est atteinte d'une forme rare d'épilepsie depuis sa naissance: le syndrome de Dravet. Sa pathologie entraîne des troubles moteurs et du langage, mais aussi des troubles du sommeil, de l'alimentation, et peut engendrer des affections chroniques touchant les voies respiratoires.

Mais depuis un peu plus d'un an, la fillette va mieux depuis que son médecin lui a prescrit un traitement à base de cannabis.

Seulement voilà, vendredi dernier, alors que sa mère, Tannine Montgomery, passait la frontière entre l'Angleterre et les Pays-Bas pour se procurer le traitement à moindre coût, la douane le lui a confisqué.

Tannine a pourtant présenté une ordonnance tout à fait légale, rédigée par un médecin britannique, et a expliqué que d'autres agents de la douane aéroportuaire l'avaient déjà autorisée à passer la frontière avec cette huile au cannabis qui diminue les convulsions de sa fille et l'apaise.

Lire aussi: une petite fille épileptique obtient une ordonnance de cannabis thérapeutique

La jeune femme de 30 ans a dénoncé ce geste dans la presse britannique (voir ici) et a expliqué que sans ce traitement son enfant était en danger de mort.

Faire passer la frontière à ce médicament avec une ordonnance médicale est possible. Mais il faut une licence d'importation spécifique qui coûterait 4.500£ (soit près de 5.000 euros) de plus par mois à la famille Montgomery.

La mère de Indie-Rose Clarry en a appelé au gouvernement britannique et plus précisément à Matt Hancock, secrétaire d'Etat à la santé, pour qu'il agisse en la faveur des familles comme la sienne, et permettent aux enfants malades d'accéder à ce type de soins plus facilement.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des officiers de la douane de l'aéroport Londres-Stansted ont confisqué le traitement à base de cannabis d'une fillette épileptique. (Illustration)

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-