La famille de Fabien Clain, djihadiste français, témoigne

La famille de Fabien Clain, djihadiste français, témoigne

Publié le 26/11/2015 à 07:13 - Mise à jour à 07:19
©AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans un enregistrement audio diffusé sur Internet, le djihadiste français revendiquait au nom de l'État islamique, les attentats parisiens et dionysiens du 13 novembre. Sous le choc, sa belle-mère et sa cousine sont revenues sur sa radicalisation dans "Ouest-France".

Le parcours du djihadiste français Fabien Clain, dont la voix a été identifié comme celle que l'on entend sur la revendication audio des attentats de Paris et de Saint-Denis par l'Etat islamique, se précise. Sa famille a décidé de témoigner de la radicalisation de cette homme.

Assignée à résidence à Alençon, sa cousine dit avoir été stupéfaite lorsqu'elle l'a entendu revendiquer les attentats de Paris dans un entretien accordé à Ouest-France. "Pour moi, qu'il ait revendiqué ou commandité les attentats, c'est pareil! C'est une pourriture qui salit l'islam et sa famille", a-t-elle affirmé sous couvert d'anonymat, évoquant une "trahison". "Moi, je suis convertie depuis 2013 mais je pratique un islam modéré. Quand j'ai entendu la voix de Fabien et le chant de Jean-Michel (frère de Fabien, également djihadiste NDLR) sur la revendication j'étais sciée. Ce fut le choc pour moi", a-t-elle souligné. 

Du fait de son assignation à résidence depuis jeudi 19, la jeune femme doit pointer quatre fois par jour au commissariat. "J'ai peur de sortir, d'être agressée par des gens qui m'assimilent à Fabien et Jean-Michel", déplore-t-elle.

"On vit un drame. On avait une vie tranquille, maintenant c'est fini. Nous sommes victimes de tout cela", a témoigné de son côté la belle-mère de Clain, toujours à Ouest France. Cette famille d'Alençon était loin de se douter des activités terroristes de leur gendre. La mère de Mylène se souvient de la rencontre de sa fille et de Fabien sur les bancs de l'école et de sa conversion à l'islam. "Quand Mylène a commencé à se voiler, son père a refusé de la voir", confie l'Alençonnaise. De son côté, elle reste en contact avec sa fille qu'elle finit par héberger avec ses trois enfants. Puis c'est la disparition. La dernière fois que la mère de famille voit Mylène et ses petits-enfants "c'était en février dernier", se souvient-elle. Inquiète, elle s'était alors rendue au commissariat pour "signaler une disparition inquiétant". À l'époque, les passeports de l'épouse et des enfants de Fabien Clain sont confisqués. Mais pour sa belle-mère, "sa fille et ses trois enfants ne sont plus en France". "Je pense à tous ces gens qui sont morts. C'est horrible de se dire que les attentats ont été revendiqués par le père de mes petits-enfants".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le djihadiste français Fabien Clain est l'une des "voix" francophones de Daech.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-