La femme atteinte de troubles psychiatriques vivait avec 130 chats dans un studio: découvrez les images (vidéo)

Immondices et félins

La femme atteinte de troubles psychiatriques vivait avec 130 chats dans un studio: découvrez les images (vidéo)

Publié le :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 09:52

Mise à jour :

Vendredi 08 Septembre 2017 - 09:59
Une femme a été placée en garde à vue dimanche puis envoyée dans une unité de soins psychiatriques après la découverte par la police de la présence de 130 chats dans son studio totalement insalubre. Le journal "Le Parisien" a publié une vidéo de la collecte des félins aujourd’hui disponibles à l'adoption.
© JOHANNES EISELE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

On ne sait pas encore depuis combien de temps durait la situation. Mais la présence de pas moins de 130 chats dans le studio de 25m2 et les troubles psychiques de la femme de 60 ans qui les entassait là laissent imaginer le pire. Ce n'est que dimanche 3 que les policiers ont mis fin à ce cas de maltraitance animal après le signalement d'un riverain qui a vu l'occupante de ce studio non loin de la gare Montparnasse jeter un chaton par la fenêtre.

Le journal Le Parisien qui dévoile l'information a également mis en ligne une vidéo montrant le désastre sanitaire qu'est devenu le logement, de même que l'état de dénutrition de certains des félins.

Les images montrent principalement l'opération de collecte des 130 chats qui a pris pas moins de quatre jours. En effet les félins parvenaient à s'échapper par une ouverture dans le plafond qui leur permettait de se faufiler dans les parties communes et même jusqu'au toit de l'immeuble.

Les chats ont été récupéré par la Fondation 30 millions d'amis qui les propose depuis à l'adoption pour des familles d'accueil.

Quant au malheureux chaton, dont on ignore exactement les raisons de l'acte de cruauté dont il a été victime, il a été euthanasié après trois jours d'agonie et de tentatives d'un vétérinaire pour le sauver. La sexagénaire a été placée en garde à vue à l'issue de laquelle elle a été transférée dans une unité de soins psychiatriques.

Pas moins de 130 chats vivaient dans l'apparentement, dont certain en état de dénutrition.

Commentaires

-