La femme est atteinte d'Alzheimer, un couple débarqué de son bateau de croisière

Plainte

La femme est atteinte d'Alzheimer, un couple débarqué de son bateau de croisière

Publié le :

Lundi 04 Juin 2018 - 11:03

Mise à jour :

Lundi 04 Juin 2018 - 11:09
Un couple de personnes âgées a été débarqué en mai du bateau de croisière, qui faisait route vers le sud de l'Italie et le Monténégro. En cause? La maladie d'Alzheimer de la femme de 81 ans. Son mari a décidé de traduire MSC Croisières avec l'appui de France Alzheimer.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce devait être un beau voyage pour leurs 50 ans de mariage, mais tout s'est transformé en cauchemar. Le 13 mai dernier, un couple de personnes âgées -originaire de Ploubazlanec en Bretagne- a été débarqué de sa croisière, à bord d'un bateau de la société MSC Croisières, à cause de la maladie d'Alzheimer de la femme (81 ans).

Jean, son mari (81 ans également), a expliqué sa mésaventure sur le site Actu Presse d'Armor. La croisière, qui se déroulait dans les îles du sud de l'Italie et au Monténégro, avait pourtant bien commencé. Mais après 24 heures, lorsqu'ils sont arrivés à Venise, l'octogénaire a demandé un badge pour que son épouse, Marie, qui se perd régulièrement, puisse de repérer, et aussi la possibilité de fermer sa chambre de l'intérieur, puisqu'elle a tendance à fuguer.

Face à sa demande, le personnel décide d'abord de prévenir le médecin de bord, qui inscrit dans son rapport "d'incident" que Jean a peur que Marie saute par-dessus bord. Ce dernier a évidemment nié: "J'avais choisi une cabine avec balcon".

Lire aussi: Alzheimer en deuxième position des maladies qui font le plus peur

Après une nuit sous surveillance, dans une autre cabine que la leur, et avec un vigile devant, la décision est prise de les débarquer à Brindisi. Ils doivent alors, à leurs frais, rentrer chez eux.

Avant cela, des "solutions" avaient été proposées. Notamment celle d'admettre Marie à l'hôpital pour que Jean poursuive son voyage seul. Ce qu'il a refusé.

Résultat des courses, le couple s'est retrouvé à 2.200 km de son domicile et a dû engager 939 euros supplémentaires (en plus des 3.200 euros payés pour la croisière non effectuée) pour rentrer.

Se sentant victime d'injustice et de discrimination, Jean a décidé de traduire MSC Croisières en justice (avec l'appui de l'association France Alzheimer) et réclame le remboursement total des frais engagés ainsi que des dommages et intérêts pour le préjudice moral.

Pour l'instant, l'entreprise a refusé et a proposé une "belle réduction" sur une nouvelle croisière.

Une femme âgée, atteinte d'Alzheimer, a été récemment débarquée de son bateau de croisière à cause de sa maladie. Son mari réclame justice.

Commentaires

-