La justice suisse va interroger Tariq Ramadan en France sur un troisième viol

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La justice suisse va interroger Tariq Ramadan en France sur un troisième viol

Publié le 07/08/2019 à 16:11
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

L'islamologue Tariq Ramadan, mis en examen pour deux viols en France, devrait bientôt être interrogé par des enquêteurs suisses. Il est en effet suspecté d'un troisième viol commis à Genève en 2008.

Tariq Ramadan, mis en examen depuis février pour viol et viol aggravé, va être entendu par des enquêteurs suisses concernant une troisième affaire ouverte par le parquet de Genève en septembre. Au terme de longues négociations, il a été convenu que les enquêteurs se rendront en France pour cela, rapportent Europe 1 et Libération.

La justice française a à plusieurs reprises évoqué le risque que l'islamologue controversé, ressortissant suisse, traverse la frontière et se retrouve ainsi protéger des poursuites, la Suisse n'extradant pas ses nationaux. Cet argument, parmi d'autres, avait motivé le maintien en détention de Tariq Ramadan entre février et octobre 2018 et le refus qu'il soit entendu à Genève. Une procédure d'entraide internationale va cependant permettre aux enquêteurs helvètes de l'interroger en France.

Voir: Pourquoi la justice a maintenu les mises en examen de Tariq Ramadan pour viols

Dans cette affaire, la plaignante affirme que Tariq Ramadan l'aurait séquestrée, violentée et violée dans un hôtel de Genève en 2008 et avait porté plainte en avril 2018. Ses avocats avaient fini par déposer un recours contre la lenteur de la justice suisse, le 3 juillet, dénonçant "un déni de justice" et une "situation inacceptable" pour leur cliente. Les auditions devraient avoir lieu à l'automne.

Tariq Ramadan avait dans un premier temps nié toute relation sexuelle extra-conjugale et demandé la levée de sa mise en examen, mais la révélation de SMS au contenu explicit l'avait ensuite poussé à reconnaître des rapports "consentis".

Il est mis en cause par Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante laïque, qui dénonce un viol au printemps 2012, et une femme surnommée dans les médias Christelle, qui a rapporté des faits similaires commis à Lyon le 9 octobre 2009.

Lire aussi:

Tariq Ramadan aurait été rémunéré 35.000 euros par mois par le Qatar

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Tariq Ramadan est mis en cause pour deux viols en France et un troisième en Suisse.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-