La responsable d'un magasin Etam mise à pied pour discrimination contre une femme voilée (vidéos)

La responsable d'un magasin Etam mise à pied pour discrimination contre une femme voilée (vidéos)

Publié le :

Jeudi 14 Mars 2019 - 15:15

Mise à jour :

Jeudi 14 Mars 2019 - 15:25
Justin Sullivan/Getty images North America/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La responsable d'un magasin Etam de Montpellier a été mise à pied après avoir refusé, devant témoins, la candidature d'une jeune femme voilée. Etam a lancé une procédure interne pour faire le jour sur cette affaire de discrimination à l'embauche.

Une jeune femme a dénoncé la discrimination dont elle a été victime alors qu'elle postulait à un poste de vendeuse dans un magasin Etam à Montpellier. Sur Twitter, cette jeune femme voilée "choquée" a raconté comment la responsable du magasin avait refusé sa candidature à cause de son hijab.

"J'étais tellement choquée que j'étais bloquée. Je ne savais pas quoi dire", a témoigné la jeune femme dans une vidéo publiée sur son compte Twitter.

Samedi 9, elle s'est rendue dans un magasin Etam prêt-à-porter de Montpellier, dans la rue Jean Moulin. Elle est donc rentrée dans l'établissement et s'est présentée à la responsable en lui demandant si elle pouvait lui laisser son CV et sa lettre de motivation, dans l'espoir de devenir vendeuse.

A voir aussi: "Il n’y aura pas de femmes voilées dans mon journal" - Jean-Pierre Pernaut accusé de racisme

Ce à quoi elle s'est vue répondre: "Non mais c'est une blague, j'espère que vous n'êtes pas sérieuse? Vous êtes voilée et vous me demandez un travail, en plus ça fait même pas deux jours, c'était la journée de la femme!".

Choquée, la jeune femme voilée lui aurait alors demandé quel était le rapport entre la Journée de la femme, le voile et le travail. "Déjà vous ne vous présentez pas comme ça dans mon magasin pour demander une embauche, vous devez enlever votre voile avant de rentrer. Et je suis désolée, mais moi je n'accepte pas les voilées", lui a rétorqué la responsable devant toutes les clientes du magasin présentes.

"Vous êtes une raciste: c'est tout ce que j'ai pu dire. (...) Et quand je lui ai dit ça, elle a rajouté «Non, je ne suis pas raciste, je suis féministe». Mais ça ce n'est pas du féminisme!", s'est emportée la jeune femme qui a ainsi dénoncé la situation des femmes voilées en France, face au travail particulièrement.

"C'est ça être une femme voilée en France. Ce qui me tue, c'est qu'ils disent toujours Egalité, Fraternité, mais il n'y a rien de ça".

La vidéo a créé le buzz sur Twitter après avoir été publiée mardi 12 et dès mercredi 13, Etam publiait un communiqué indiquant que la responsable du magasin en question avait été mise à pied "à titre conservatoire".

"Etam est une entreprise engagée en faveur de la diversité́ et de l’inclusion et s’oppose fermement à toute forme de discrimination", a poursuivit la marque.

La jeune femme voilée s'est rapprochée du CCIF, Collectif Contre l'Islamophobie en France, qui va l'épauler juridiquement. Elle s'est en outre vu proposer un entretien d'embauche chez Etam.

Si son histoire en a ému certains, qui lui ont apporté leur soutien, de très nombreux internautes se sont laissés aller à des commentaires racistes et à des insultes, oubliant que ces agissements sont punis par la loi.

A lire aussi:

Australie: un hôtel d'Accor accusé de discrimination raciale

Une étude souligne la discrimination des femmes pour l'accès à des emplois "masculins"

Mennel, candidate voilée de The Voice, a quitté la France et s'est mariée (photo)

Une jeune femme voilée a été discriminée à l'embauche par la responsable d'un Etam à Montpellier.


Commentaires

-