La Réunion: attaqué par un requin, un bodyboarder de 26 ans succombe à ses blessures

Drame

La Réunion: attaqué par un requin, un bodyboarder de 26 ans succombe à ses blessures

Publié le :

Mardi 21 Février 2017 - 10:35

Mise à jour :

Mardi 21 Février 2017 - 10:51
Une attaque de requin a fait un mort ce mardi matin sur l’île de la Réunion. La victime, un jeune homme de 26 ans, faisait du bodyboard lorsqu'il s'est fait happer par un squale, le plus redoutable prédateur des mers. Il s'est rapidement vidé de son sang.
©Jeff Kubina/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le plus redoutable prédateur des mers a fait une nouvelle victime. A La Réunion, un jeune homme de 26 ans a été tué par un requin ce mardi 21 au matin alors qu'il pratiquait du bodyboard en compagnie de plusieurs de ses amis à Saint-André, sur la côte est de l'île. Mordu à l'artère fémorale par un squale, il s'est rapidement vidé de son sang et était déjà mort lorsque les pompiers sont parvenus à le hisser sur le rivage. 

D'après les derniers éléments divulgués, l'attaque s'est produite dans une zone réputée dangereuse, interdite à la baignade et aux activités nautiques. "La dangerosité du site était signalée par des panneaux d'interdiction de baignade et d'activités nautiques, mais ils ont été sciés au cours du week-end", a affirmé Marie-Lise Chane To, adjointe au maire de Saint-André.

Il s'agit de la 20e attaque (dont huit mortelles) depuis 2011. La dernière remonte au 27 août dernier. Ce jour-là, un surfeur de 21 ans avait été happé par un requin sur la zone de pratique de la plage de Boucan Canot, à l’ouest du département. L'accident avait eu lieu alors que les activités nautiques et de baignade étaient interdites. Une inspection avait été effectuée le matin-même par les autorités qui avaient estimées que les filets de protection étaient non-opérationnels, après avoir été détériorés pendant la nuit, à cause de la houle. Mais la victime n'avait pas respectée ces dispositions. Il a été amputé du bras droit et de la jambe droite.

Pour rappel, l’arrêté préfectoral du 12 février 2016 restreint, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion (sauf dans le lagon et, en dehors du lagon), dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin. Ainsi, face au risque d'attaques, le Préfet de La Réunion en appelle à la responsabilité de tous et rappelle qu'il est plus que jamais impératif de respecter les interdictions en vigueur.

Un jeune homme de 26 ans a été tué par un requin ce mardi matin à La Réunion.

Commentaires

-