La Réunion: il viole sa mère à plusieurs reprises pour se venger, 10 ans de prison

La Réunion: il viole sa mère à plusieurs reprises pour se venger, 10 ans de prison

Publié le :

Mercredi 29 Novembre 2017 - 17:42

Mise à jour :

Mercredi 29 Novembre 2017 - 20:28
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un trentenaire a été condamné par une cour d'assises de La Réunion à dix ans de prison pour avoir violé sa mère à plusieurs reprises en mars 2016. L'homme, qui n'a pas expliqué son geste, voulait apparemment se venger d'une enfance malheureuse.

Il a commis un crime allant au-delà de l'entendement. Un homme d'une trentaine d'années a été condamné mardi 28 à dix ans de prison ferme par un tribunal de La Réunion pour viol. Et la victime n'est autre que sa propre mère à qui il a fait vivre un supplice dans un environnement familial particulièrement malsain, selon les informations rapportées par Le Journal de l'île de La Réunion.

Les faits se sont déroulés dans le village de Hell-Bourg, au centre de l'île. L'accusé, décrit par sa compagne comme un homme constamment sous l'effet de l'alcool et des stupéfiants (et avec qui elle a eu trois enfants) était en outre, selon les témoignages, accroc au sexe et amateur de vidéos pornographiques montrant des relations (prétendument) incestueuses.  

L'homme a visiblement souhaité se venger de sa mère d'une enfance particulièrement difficile où il aurait été délaissé, bien que le motif reste flou, l'accusé n'ayant pratiquement pas prononcé un mot lors des deux jours du procès. L'avocat évoquera notamment un père ayant une double vie et mort en prison, un frère s'étant suicidé et une mère visiblement peu affective envers son enfant. Un expert évoquera même le concept de "viol de rage" pour décrire les faits.

Lire aussi: Inceste: un adolescent de 16 ans viole sa propre mère

Le fils en question a commis les faits dans la nuit du 15 au 16 mars alors qu'il demandait à sa mère de l'héberger et que celle-ci avait accepté.

L'avocate générale n'ira pas par quatre chemins pour définir les faits, qui ont été en fait deux séances de violences sexuelles comprenant des pénétrations "avec les doigts, avec le sexe, dans la bouche". La mère a subi à ces occasions des lésions gynécologiques, constat médical à l'appui. Le violeur incestueux, lui, était sous l'emprise de l'alcool au moment de son arrestation. L'accusation avait requis 16 ans de prison. Il écope finalement de dix ans. L'accusé a assuré ne pas vouloir faire appel et a demandé à être transféré en métropole pour effectuer sa peine loin de La Réunion.  Une seule fois il se retournera vers celle qui lui a donné la vie et qu'il a violée pour lui adresser une unique phrase: "Pardon à la victime".

L'homme a écopé de dix ans de prison ferme.

Commentaires

-