La Roche-sur-Yon: un animateur pédophile d'un centre de loisirs soupçonné de viols sur de très jeunes enfants

Horreur

La Roche-sur-Yon: un animateur pédophile d'un centre de loisirs soupçonné de viols sur de très jeunes enfants

Publié le :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 17:09

Mise à jour :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 17:15
Un jeune homme de 27 ans a été mis en examen cet été pour des actes de viols et d'agressions sexuelles dans un centre de loisirs dont il était employé. L'information n'a été dévoilée que mercredi.
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une nouvelle affaire sordide de pédophilie qui vient frapper un centre de loisirs et implique un éducateur. France Bleu Loire Océan annonce en effet ce mercredi 13 qu'un jeune animateur d'un centre situé à La Roche-sur-Yon en Vendée a été mis en examen et placé en détention provisoire au cours de l'été. Il est soupçonné d'avoir violé et agressé sexuellement un nombre indéfini de très jeunes enfants, entre deux et six ans.

L'individu est âgé de seulement 27 ans et exerçait dans le centre de Pont-Boileau en qualité de vacataire depuis 2013. Les circonstances exactes des agressions n'ont pas été dévoilées précisément. On sait cependant que quatre plaintes ont été déposées.

Lors de sa garde à vue le suspect a reconnu une partie des faits qui lui sont reprochés. Il admet, selon Ouest-France, des actes sexuels sur des enfants âgés de trois ans à six ans. Les gestes qu'il avoue ont débuté en 2013, soit l'année de son embauche dans le centre de loisirs. Il continue par contre de contester une partie des faits.

Mis en examen pour "viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans", l'homme dort aujourd'hui en prison. Les enquêteurs vont devoir chercher le nombre exact de victimes sur ce laps de temps relativement long. Une investigation difficile eu égard de l'âge des victimes. L'association qui gère le centre de loisirs, qui a déclaré ne jamais avoir rien remarqué de suspect avec son employé, s'est portée partie civile, dans ce dossier particulièrement sensible.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

L'homme a été arrêté cet été.

Commentaires

-