La troisième femme qui accuse Tariq Ramadan de viol s'exprime

La troisième femme qui accuse Tariq Ramadan de viol s'exprime

Publié le :

Mercredi 14 Mars 2018 - 16:08

Mise à jour :

Mercredi 14 Mars 2018 - 16:43
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mercredi dernier, une troisième femme a porté plainte pour viols contre Tariq Ramadan. Elle s'est exprimée mardi et a donné quelques détails sordides sur les agressions qu'elle dit avoir subies.

Une mère de famille âgée d'une quarantaine d'années a à son tour porté plainte pour viols contre Tariq Ramadan mercredi 7. Les faits, qu'il nie, se seraient déroulés entre 2013 et 2014 en marge de conférences à Paris, Bruxelles ou encore Londres.

La femme de confession musulmane a expliqué à L'Express mardi 13 vouloir garder l'anonymat. Celle qui se fait donc appeler Marie a témoigné et livré des détails glaçants sur les agressions qu'elle dit avoir subies.

A voir aussi: Tariq Ramadan en détention provisoire - atteinte à la présomption d'innocence?

Elle a expliqué avoir été sous l'emprise du théologien durant plusieurs mois pendant lesquels elle aurait été la victime de neuf viols. Après une première rencontre où Tariq Ramadan se serait présenté à elle, ils auraient créé un lien et commencé à discuter plus amplement.

D'après ses dires l'ancienne escort-girl s'est confiée à lui. Au point d'ailleurs de lui révéler avoir eu des relations sexuelles avec Dominique Strauss-Kahn et de lui confier que son nom apparaissait dans le dossier de l'affaire du Carlton de Lille.

Après de longues discussions, ils se sont retrouvés une première fois à l'hôtel Radisson Blu de Bruxelles, où le théologien avait tenu une conférence. Mais dans la chambre d'hôtel, Marie dit avoir été "surprise, contrainte et frappée".

Après une fellation forcée durant laquelle son agresseur présumé lui avait attrapé les cheveux, elle a subi "une pénétration vaginale" alors qu'elle était nue dans la baignoire de la salle de bain. Elle s'y serait aussi fait insulter et uriner dessus.

"Sous l'emprise" de l'islamologue, Marie le reverra à nouveau malgré l'épisode traumatisant qu'elle dit avoir vécu. "Tariq Ramadan agissait comme un gourou sectaire. Quand Marie se plaignait de sa brutalité, il lui répondait de se taire, d'obéir et de reprendre sa soumission", a expliqué une source proche du dossier.

A lire aussi: "Terrifiant" - la seconde victime présumée de Tariq Ramadan témoigne

"Il fallait que je lui obéisse, que je sois disponible 24H/24, que je fasse tout ce qu'il me dise, prendre des photos dans des positions de soumission, à genoux pour lui demander pardon, l'appeler maître (...) Au départ, il y a eu des sentiments sinon je n'aurais pas accepté de le voir. C'est une fois après l'avoir rencontré que je me suis dit «comment faire marche arrière?» et c'est là que j'ai perdu les pédales", a aussi confié Marie au micro de Europe 1 mercredi 7.

Marie est la troisième femme à porter de telles accusations contre Tariq Ramadan en France. Henda Ayari et une autre plaignante se faisant appeler Christelle ont aussi porté plainte pour viol et viol sur personne vulnérable.

Le théologien nie les faits en bloc et a tout de même été placé en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis le 2 février dernier. La justice craignait en effet qu'il exerce des pressions sur ses accusatrices.

Le site Muslim Post a publié ce mardi 14 une vidéo dans laquelle Tariq Ramadan s'exprime sur l'affaire et clame son innocence. Celle-ci a été tournée en novembre dernier, alors que l'intellectuel était mis en cause par deux femmes.

Tariq Ramadam est accusé de viol par trois femmes. La troisième a livré un témoignage glaçant des agressions qu'elle dit avoir subies.


Commentaires

-