L’alcool en cause dans l'accident de Plouër-sur-Rance, le préfet annonce des mesures

L’alcool en cause dans l'accident de Plouër-sur-Rance, le préfet annonce des mesures

Publié le :

Jeudi 22 Septembre 2016 - 11:47

Mise à jour :

Jeudi 22 Septembre 2016 - 11:51
©Alexis Constant/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les expertises toxicologiques ont permis aux enquêteurs d'en savoir un peu plus sur les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à trois personnes le week-end dernier à Plouër-sur-Rance (Côtes d'Armor). Tous présentaient des taux d'alcoolémie compris entre 2 à 3 grammes d’alcool dans le sang.

On en sait désormais un peu plus sur les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à trois personnes le week-end dernier à Plouër-sur-Rance (Côtes d'Armor). Selon les analyses toxicologiques, les trois hommes décédés, âgés de 19, 52 et 54 ans, qui se trouvaient à bord, présentaient des taux d'alcoolémie compris entre 2 à 3 grammes d’alcool dans le sang. Pour deux d’entre eux, des traces de cannabis ont également été retrouvées. 

D'après les avancées de l'enquête, la vitesse aurait également joué un rôle dans le dramatique accident.  La voiture, qui a fait plusieurs tonneaux avant d'être percuté, a été flashée à 125 km/h au lieu de 110 km/h à Pleslin-Trigavou, soit cinq kilomètres avant le lieu de l’accident. Toutefois, malgré ses nouveaux éléments, l'enquête n'a toujours pas permis d'établir qui conduisait la voiture dans laquelle se trouvaient six personnes. Quant au conducteur de l'autre véhicule accidenté, il ne présentait ni trace d'alcool ni trace de produit stupéfiant.

Selon le Préfet des Côtes d'Armor, Pierre Lambert,  il n'y a "jamais eu d'accident à cet endroit dans le département". Toutefois, hors de question de rester les bras croisés. Alors qu'un radar était jusqu'à présent installé 5 km en amont de l'accident, l'élu a demandé de le faire déplacer pour le rapprocher du pont de Chateaubriand. L'objectif: "casser la vitesse". Selon Le Télégramme, Pierre Lambert a également demandé aux policiers et gendarmes d'être plus sévères à l'encontre des conducteurs pris en train de téléphoner. Il a aussi demandé aux CCAS et associations familiales de sensibiliser les personnes âgées qui peuvent prendre la route.

En août, le nombre de morts sur les routes de France a enregistré une baisse de 9%, avec 302 personnes tuées, soit trente de moins qu'en août 2015. Le nombre des accidents corporels (-0,2% par rapport à août 2015, avec 4.271 accidents, soit 8 en moins) et des personnes blessées dans un accident de la route (-1,7%, avec 5.475 blessés, soit 95 en moins) est également en baisse en août.

 

Les analyses toxicologiques ont révélé la présence d'alcool et de stupéfiants. (image d'illustration)


Commentaires

-