Landes: huit mois de prison dont quatre ferme pour avoir dérobé... 150 esquimaux et cornets de glace

Landes: huit mois de prison dont quatre ferme pour avoir dérobé... 150 esquimaux et cornets de glace

Publié le :

Vendredi 10 Mars 2017 - 11:27

Mise à jour :

Vendredi 10 Mars 2017 - 11:36
Un homme de 27 ans a été condamné à huit mois de prison dont quatre fermes mardi à Tarbes pour avoir dérobé 150 glaces dans un club nautique à Aureilhan dans les Landes. L'homme a expliqué qu'il cherchait des sandwiches pour se nourrir et n'avait trouvé que des entremets glacés.
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un procès peu banal qui a eu lieu mardi 6 devant le tribunal correctionnel de Tarbes. En effet, la justice se penchait sur le cas d'un homme de 27 ans à qui l'on reprochait d'avoir dérobé pas moins de 150 glaces.

Les faits remontent à 2016 comme le précise le journal Sud-Ouest. Le prévenu s'est rendu à trois reprises dans le cabanon du club nautique d'Aureilhan (Landes), une commune située non loin de Tarbes, pour y voler non seulement des cornets de glaces et des esquimaux, mais aussi des canettes de sodas. Pour un préjudice total qui s'élève à 620 euros.

"Mais vous indiquez avoir épargné les glaces pour enfants. C’est déjà ça", a déclaré la présidente du tribunal correctionnel de Tarbes. L'homme a expliqué, pour justifier son geste, sortir la nuit pour trouver à manger car il était recherché par la gendarmerie pour d'autres faits. En pénétrant dans le cabanon, il pensait trouver des sandwiches pour se sustenter mais n'a pu mettre la main que sur des crèmes glacées. Et comme son butin fondait comme neige au soleil, il l'a partagé avec un groupe de jeunes gens qui se trouvait au bord du lac.

"Une histoire ubuesque, si l’on a envie d’en rire ou triste, si l’on préfère en pleurer. Pour ma part, je crois que c’est un peu les deux. Je ne plaide pas le vol par nécessité mais on n’en est pas loin", souligne maître Isabelle Tressard, l’avocate du prévenu. Et d'ajouter: "je ne plaide pas le vol par nécessité mais on n’en est pas loin".

Bien connu des services de police et déjà en train de purger une peine de deux ans, le voleur de glaces est condamné à quatre mois de prison ferme supplémentaires et quatre mois avec sursis.

Bien connu des services de police, le voleur de glaces est condamné à quatre mois de prison ferme supplémentaires et quatre mois avec sursis.


Commentaires

-