Landes: un détenu terroriste islamique aurait tenté d'ébouillanter un gardien

Christian Ganczarski

Landes: un détenu terroriste islamique aurait tenté d'ébouillanter un gardien

Publié le :

Lundi 28 Mai 2018 - 17:36

Mise à jour :

Lundi 28 Mai 2018 - 17:43
Christian Ganczarski, islamiste condamné en 2009 pour complicité dans l'attentat de Djerba en 2002, aurait tenté d'agresser des surveillants pénitentiaires jeudi à Mont-de-Marsan. Il a tenté de leur jeter de l'eau bouillante.
© Philippe HUGUEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un détenu islamiste, condamné pour terrorisme, aurait tenté de s'en prendre à des surveillants de prison à Mont-de-Marsan jeudi 24 en les ébouillantant. 

Selon le journal Sud-Ouest, les faits se sont passés alors que le détenu était à l'isolement et qu'il était en train d'être menotté pour la distribution des repas. "Un collègue de chaque côté lui tenait un bras. Il a alors tiré très fort sur ses mains pour saisir la casserole d’eau bouillante qu’il avait à portée de main. Heureusement le pire a été évité. Mais il a sans cesse son réchaud allumé pour avoir de l’eau ou de l’huile brûlante à proximité, en espérant une faille du personnel", a relaté un agent de la pénitentiaire au quotidien.

Lire aussi - Un détenu poignarde des surveillants au cri d'"Allah Akbar" pour ne pas être libéré

L'auteur de l'agression n'est autre que Christian Ganczarski, islamiste allemand condamné en 2009 pour complicité dans l'attentat contre la synagogue de Djerba (Tunisie) qui avait fait 21 morts en 2002. L'individu avait déjà fait parler de lui pour avoir agressé trois surveillants pénitentiaires en janvier à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) aux cris de "Allah Akbar" avec une arme blanche.

Un acte réalisé alors qu'il devait bénéficier d'une libération conditionnelle dans les jours suivants. A la suite de cette agression, Christian Ganczaeski avait été transféré au centre pénitentiaire de Pémégnan, à Mont-de-Marsan après sa mise en examen pour "tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste".

La CGT a donc réclamé des moyens supplémentaires. Ils souhaitent aussi que ce type de détenus soient transférés dans des quartiers et cellules spécifiques. "On demande que ce détenu soit transféré ailleurs et que l’Etat accède à la demande d’extradition vers les États-Unis dans le cadre de l’enquête sur le 11-Septembre. Vite…", a fait savoir un représentant syndical.

Christian Ganczaeski est en effet suspecté par la justice américaine d'avoir eu un rôle dans la préparation de cet attentat. A l'issue de sa peine de prison en France, il devait donc être extradé vers les Etats-Unis. Mais il avait clamé sa volonté de ne pas sortir, visiblement peu pressé de se rendre dans un pays où les actes de terrorisme, crimes fédéraux, sont encore susceptibles de conduire à la peine de mort.

Christian Ganczarski, un détenu islamiste, aurait tenté d’ébouillanter deux surveillants de la prison Mont-de-Marsan.

Commentaires

-