Landes: un sexagénaire se noie en tentant de secourir sa femme

Landes: un sexagénaire se noie en tentant de secourir sa femme

Publié le :

Mardi 17 Juillet 2018 - 12:45

Mise à jour :

Mardi 17 Juillet 2018 - 12:52
Un homme de 65 ans est mort noyé dimanche sur la plage de Vielle Saint-Girons (Landes). Il essayait de secourir sa femme elle-même en difficulté mais qui a pu rejoindre le rivage.
©Iros Gaizka/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les noyades ont malheureusement une nouvelle fois marqué le week-end. Dans les Landes, un homme est mort dimanche en tentant de secourir sa femme, elle même en difficulté. Les faits se sont produits devant la plage de Vielle Saint-Girons.

Selon France 3 Nouvelle-Aquitaine qui a révélé l'information, l'homme de 65 ans et son épouse se trouvait dans une zone non-surveillée, dans une région ou les vagues, les courants et les baïnes constituent des pièges mortels.

Le mari aurait aperçu son épouse en difficulté et se serait jeté à l'eau pour venir l'aider. Mais il se serait lui-même senti mal. La femme a finalement pu rejoindre la côte par ses propres moyens. Prévenus, les pompiers n'ont rien pu faire pour le sexagénaire qui est décédé.

Rien qu'entre le 1er juin et le 5 juillet, la France a enregistré 121 décès par noyades soit en moyenne un peu plus de trois morts par jour. Un phénomène qui touche tous les âges mais de façon différente.

Voir: Noyades - 121 décès entre le 1er juin et le 5 juillet

Ainsi, si les enfants en bas âge sont sans surprise ceux qui risquent le plus de se noyer (un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau rappelle Santé Publique France), il s'agit souvent de situations dans lesquelles ils peuvent également rapidement être secourus.

En revanche, les séniors sont plus souvent victimes de malaises alors qu'ils se baignent seuls. Par conséquent, la proportion des incidents de baignade d'origine accidentelle qui est suivie d'un décès augmente avec l’âge: elle est de 9% chez les moins de 6 ans et de 37% chez les 65 ans et plus.

Parmi 257 cas d'origine accidentelle enregistrés entre le 1er juin et le 5 juillet, 103 (40%) ont eu lieu en mer, 70 (27%) en piscine tous types confondus (familiale, privée, publique...), 36 (14%) en cours d'eau, 23 (9%) en plan d'eau et 12 (5%) dans d'autres lieux (baignoires, bassins...). Pour 13 cas, le lieu n’a pas été rapporté.

L'homme a tenté de secourir sa femme mais se serait retrouvé en difficulté.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-